Biennale(s) de danse du Val-de-Marne, 1979-2019 / Irène Filiberti / Laurent Philippe

 

Biennale danse vdm 1

Hymne aux fleurs qui passent / Lin Lee-Chen

Biennale(s) de danse du Val-de-Marne 1979/2019, par Irène Filiberti et Laurent Philippe, 180 pages, 119 photos en couleurs et 35 en N. & B., 22,9 x 30 cm, broché, Nouvelles éditions Scala éd., Mars 2019, 29 €.

ISBN : 978-2-35988-212-4

 

Biennale de danse 5Biennale de danse 3Biennale de danse 8

 

              Raft / Rosalind Crisp                                                                    Paradis / José Montalvo                                                          Entre ciel et terre / Georges Momboye

Voilà 40 ans que la Biennale de danse du Val-de-Marne, née sous l’égide de Michel Caserta, de Lorrina Niklas et de Michel Germa, permet chaque année à des centaines de danseurs la possibilité non seulement de s’exprimer et  de se produire mais surtout de trouver un espace de rencontre, de création et de relai. C’est en effet le 30 mars 1979 que le 1er festival de danse du Val-de-Marne voyait le jour à Vitry-sur-Seine, accueillant 13 compagnies de jeunes artistes croisant les questions artistiques et politiques, lequel donna naissance à un ʺmouvement pour la danseʺ qui s’étendit à l'année suivante à d’autres villes du département, promulguant ainsi celui-ci terre d’accueil à un art jusque-là traité comme parent pauvre du spectacle vivant. Entre 1989 et 1995, Michel Caserta s’attaqua à la mise en place, avec l’aide du Val-de-Marne et de l’Etat, d’une politique d’aide à la création, investissant d’autres scènes et d’autres lieux, s’ingéniant à briser les conventions et formats imposés, remettant en jeu les acquis pour questionner l’espace autrement, intégrant les spectateurs dans l’expérimentation. Aujourd’hui, on ne compte pas moins d’une vingtaine de théâtres et d’espaces culturels partenaires, tant dans le Val-de-Marne qu’à l’étranger, parmi lesquels le Centre d’art contemporain de Bruxelles (Les Brigittines) et le Zamek Cultural Center de Pognan (Bulgarie).

Biennale de danse 10Biennale de danse 4Biennale de danse 09

 

Change or die / B. Seth - R. Montllo-Guberna                                  Comment se ment / Fabrice Ramalingom                                           Meublé sommairement / Dominique Bagouet 

Dans les années 2000-2010, la Biennale s’est alors très vite imposée comme l’une des premières manifestations françaises œuvrant à la création et la diffusion de la danse et de la recherche chorégraphique dans des espaces partenaires. En mars 2013 s’ouvre, toujours à Vitry-sur-Seine, un Centre de développement chorégraphique dans une ancienne briqueterie, centre d’accueil et de production, initié par Michel Caserta et aujourd’hui placé sous la direction de Daniel Favier : cet ʺoutil d’imaginaireʺ comme il le nomme poétiquement, témoin de la mutation de la danse en France qui a quitté son habit de divertissement pour endosser celui de moyen d’expression, a accueilli et accueille toujours en résidence de nombreux chorégraphes, parmi lesquels Brigitte Seth et Roser Montlló-Guberna, Gilles Verrièpe puis Anne Collod, Seydou Boro, Maud Le Pladec, Joanne Leighton, Jordi Galí, Satchie Noro et Christian Ubl. En outre, de nombreux échanges ont lieu avec plusieurs artistes étrangers, tels Alessandro Sciarroni et Jan Martens.

Biennale de danse 13Biennale de danse 14
Biennale de danse 08

                          Noumenon mobilus / Alwin Nikolais                                     La reine s'ennuie / Andréa Sitter                                     Swan / L. Petton - M. Iglesias-Breuker

  Cet ouvrage, qui évoque par le texte et l’image l’origine et les enjeux artistiques de la Biennale de danse du Val-de-Marne en retraçant en parallèle son évolution et celle de la danse en France, révèle la place de plus en plus importante prise par l’art chorégraphique dans notre pays, et s’en veut le témoin sous le regard de l’un des rares photographes qui se soit spécialisé dans ce domaine, Laurent Philippe.

J.M.G.

 

Biennale(s) de danse du Val-de-Marne / Irène Filiberti / Laurent Philippe

Ajouter un commentaire