chez .pina.bausch.de / Jo Ann Endicott / L'Arche éd.

Jo Ann Endicottchez .pina.bausch.de,

par Jo Ann Endicott, 142 pages, 1 photo N et B, 11,5 x 18,8 cm, broché, L'Arche éd., Paris, Novembre 2015, 19,50 €.

ISBN: 978-2-85181-879-9

Jo Ann Endicott est sans doute la danseuse qui fut la plus proche de Pina Bausch. Après avoir publié sa propre autobiographie - Je suis une femme respectable - aux mêmes éditions en avril 1999, elle retrace aujourd'hui avec verve, allant, sincérité et simplicité ses relations avec celle que l'on a nommé la "Grande Dame de Wuppertal". Des relations pas toujours faciles car Pina Bausch, aussi autoritaire qu'exigeante, ne s'attachait à ses danseurs que s'ils se donnaient entièrement à elle. La plupart d'entre eux, et Jo Ann en particulier, lui vouaient d'ailleurs une admiration sans bornes, allant même jusqu'à la vénérer à l'égal d'une icône.

Cet ouvrage évoque souvent crûment et sans détours - mais c'est tant mieux - ce que fut la vie de cette artiste et son état d'esprit au sein de la compagnie, ses relations privilégiées avec Pina, ses moments de bonheur et, aussi, de désespoir. En effet, elle ne fut pas seulement interprète, assistante ou répétitrice mais aussi secrétaire et archiviste, ce qui n'est pas une sinécure quand on sait que plus de 7500 vidéos ont été réalisées du vivant de la chorégraphe... Un travail difficilement compatible bien évidemment avec la vie privée d'une femme qui eut durant sa carrière trois enfants et dont le lieu de travail était à plusieurs centaines de km de son domicile ! Mais son engagement vis-à-vis de la chorégraphe était tel qu'elle accepta, à une exception près, tout ce que la chorégraphe lui demanda. Une anecdote au passage: dans son contrat de 2007, il était stipulé ce "détail": "Mme Endicott s'engage à accomplir chaque désir de Mme Bausch"... On peut imaginer les conséquences dramatiques de la mort de cette dernière non seulement sur elle mais aussi sur les autres membres de la compagnie...

J.M. G.

 

chez .pina.bausch.de / Jo Ann Endicott / L'Arche / Novembre 2015

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau