Chopinot / Annie Suquet / éd. Cénomane

Chopinot,

 

 

par Annie Suquet, 130 pages, 12 x 21 cm , broché, éd. Cénomane, Le Mans, Juin 2010, 18 €.

ISBN : 978-2-916329-33-8

 

Prêtresse de la Nouvelle danse du début des années 80, Régine Chopinot doit sa célébrité à son atypisme. Premier prix au Concours de Bagnolet, alors dirigé par Jaque Chaurand en 1981, cette chorégraphe fera à nouveau parler d’elle quatre ans plus tard lors du Défilé qu’elle réalisera avec la collaboration du couturier tout aussi atypique qu’elle, Jean-Paul Gaultier. Dès lors, les choses iront très vite : l’année suivante la retrouvera à la tête du Centre chorégraphique de Poitou-Charente, succédant au Théâtre du Silence que dirigeait Brigitte Lefèvre. 1988 sera l’année de KOK, une œuvre très contestée, pas autant cependant que Végétal, œuvre sans argument sur le ralentissement et la raréfaction du mouvement, dans laquelle « la danse se propage par cercles concentriques menaçant  d’englober le spectateur dans son orbite énergétique ».

Cet ouvrage retrace donc la carrière de cette artiste chorégraphique depuis la création de sa première pièce, Ma grand’mère hippocampe, en 1978, jusqu’à sa dernière, Cornucopiae en 2008, année qui marque également son départ de La Rochelle et la fondation de sa nouvelle compagnie.

Le travail d’Annie Suquet, historienne de la danse, conférencière et chercheur dans diverses universités, notamment à Paris VIII et Genève, décortique l’art de cette admiratrice du mouvement Dada et analyse ses œuvres, vectrices de sa puissance mais aussi de sa fragilité.

 

J.M.G

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau