Claude Bessy : Les ballets clssiques de sa vie

Claude Bessy présente les Ballets classiques de sa vie,

112 pages, 107 photos en N et B et 15 en couleurs, relié sous jaquette, 23,5 x 29 cm, éd. Hors Collection, Paris, 2009, 29,90 €.

ISBN : 978-2-258-07839-0

 

Claude Bessy est l’une des grandes ballerines qui ont marqué le XXème siècle. Tour à tour danseuse étoile, responsable du Ballet de l’Opéra de Paris, directrice de l’école de danse de l’Opéra et chorégraphe, cette artiste a œuvré, pendant plus de 60 ans au développement de l’art de Terpsichore au sein de la « Grande Maison ». Elle y entre en 1942, à l’âge de 10 ans, y fera toutes ses classes et sera engagée en 1946 dans le corps de ballet comme interprète de petits rôles d’anciens ballets remontés par Albert Aveline ou de créations de Serge Lifar. A cette époque aussi, l’occasion lui est donnée de danser les divertissements des opéras comme Faust ou Roméo et Juliette, petites pièces aujourd’hui supprimées. Sa présence, son physique, son abattage exceptionnels firent très vite d’elle une vedette qui gravit rapidement tous les échelons de la hiérarchie et qui gagna ses galons d’Etoile en mai 1957. Sa carrière sera dès lors fulgurante.

Ce sont les souvenirs les plus marquants de quelques uns des ballets qui ont jalonné son parcours qu’elle nous rapporte aujourd’hui, avec ce mordant et cette pointe d’impertinence qui lui étaient propres durant son activité ! Ainsi sont passés en revue Les Noces fantastiques, Le Lac des cygnes, Phèdre, Giselle, Daphnis et Chloé, L’Atlantide, Coppélia, Casse-Noisette, Pas de dieux, La Fille mal gardée et le célèbre Boléro de Maurice Béjart. Un recueil passionnant sur travail et son art, émaillé d’anecdotes savoureuses retraçant par le texte et l’image les grands évènements de sa carrière avec beaucoup d’humour et d’allant.

J.M.G.

Commentaires (1)

1. ivan cavalcanti 30/06/2010

Cher Monsieur,

Mlle Bessy m'a prier de vous signaler, don entrée à l'école de l'Opéra à 9 ans et sa nomination d'Etoile en 1956. Bien cordialement, Ivan Cavalcanti

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau