Compagnie Marie Chouinard Company / Editions du Passage

 

Compagnie_Marie Chouinard_Company  

 

par Marie Chouinard, Rosita Boisseau, Michael Crabb, Elisa Guzzo Vaccarino, Tatsuro Ishii, Andrée Martin, Philippe Noisette, Chantal Pontbriand et Rober Racine, 178 pages, 100 photos en couleurs et 3 en N. et B., bilingue (français et anglais), 31,5 x 27cm, relié sous jaquette, éditions du passage, Québec, Canada, 2010, 50€. 

Diffusion pour la France : Librairie du Québec, 30 rue Gay Lussac, 75005 Paris.

ISBN : 978-2-922892-39-0

 

Les quelques incursions de Marie Chouinard et de sa compagnie en France ont marqué les esprits à tel point que les hommages qui lui sont rendus au travers de ce magnifique ouvrage ont entre autres été rédigés par deux éminents critiques de danse français, Rosita Boisseau et Philippe Noisette. C’est dire tout l’impact de la danse de cette artiste québécoise sur l’art de Terpsichore en France !

Cet album marque le vingtième anniversaire de sa compagnie, fondée en 1990, et retrace le parcours de cette singulière et étonnante artiste qui débuta sa carrière par une série de solos qui avaient pour particularité d’exposer le corps sous toutes ses facettes avec puissance animale et virtuosité. Ce faisant, elle a inventé de nouvelles manières de faire et d’être qui ont radicalisé la scène de la danse. Sa source a toujours été le corps et, surtout, « le silence et le souffle qui composent cette matière ». Sa technique, très particulière, consiste à réveiller en tout premier lieu la colonne vertébrale et la respiration « qui sont les canaux à la base de la vie ». Ce n’est que par la suite qu’elle étend ces sensations et ces mouvements à l’œil, au sexe, au cœur et à l’esprit, les mettant tous au même diapason. Sa réputation de « provocatrice » a franchi toutes les frontières. Il faut dire que dès ses premiers solos, Marie Chouinard a violé toutes les conventions pour mieux s’en départir par la suite. Mais si certains esprits ont pu être choqués, il n’y avait cependant rien de gratuit dans ses propos : faisant preuve d’un érotisme subtil, elle était simplement un peu en avance sur son temps, transformant l’art « en moteur de jouissance ».

Sont passés en revue dans cet ouvrage les grandes œuvres de sa carrière, souvent explicitées par elle-même et illustrées par de splendides photos fréquemment en pleine page, Le Sacre du printemps, Le prélude à l’après-midi d’un faune, L’amande et le diamant, Des feux dans la nuit, Les 24 préludes de Chopin, Etude N° 1, Body-Rémix/Les variations Goldberg, Orphée et Eurydice, Le nombre d’or, ainsi que quelques installations et vidéos. L’album est complété par une biographie sommaire et une abondante bibliographie.

 J.M. G.

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau