Danse et art contemporain/ Rosita Boisseau - Christian Gattinoni / Editions Scala

Danse et art contemporain,

 

Par Rosita Boisseau et Christian Gattinoni, 128 pages, 90 photos dont 73 de Laurent Philippe, 16,5 x 20cm,  broché, Nouvelles Editions Scala, Collection Sentiers d’art, Paris, Mars 2011, 14,90 €.

ISBN : 978-2-35988-028-1

 

Comme l’indique son titre, il ne s’agit pas d’une énième histoire de la danse, ni d'un nouveau panorama de cet art. Mais bien d’un travail mettant en avant les relations entre danse et arts plastiques contemporains, disciplines qui ont de nombreux points en commun et qui se complètent également souvent parfaitement. Il ne faut pas perdre de vue en effet qu’un spectacle chorégraphique est la résultante non seulement de danse et de musique mais aussi de nombreux arts de la scène tels que décors, costumes, lumières, accessoires, sans oublier l’esprit du lieu dans lequel il est produit.

Il était bien sûr totalement utopique d’envisager de présenter l’infinité des relations pouvant exister entre ces différents arts. C’est pourquoi les deux auteurs de cette étude, la journaliste et critique de danse, Rosita Boisseau et le critique d’art, Christian Gattinoni, ont choisi de présenter les principales relations entre ces arts au travers d’œuvres significatives majeures, depuis l’avènement des Ballets Russes jusqu’à nos jours, en les répartissant dans quatre catégories : « Plus ou moins indépendant », « Plus ou moins construit », « Plus ou moins ensemble » et « Plus ou moins de corps ». Chacune de ces parties repose sur une balance qualitative qui penche tour à tour du côté dansé ou du côté plastique. Dans ces cohabitations, échanges et collaborations autour des questions du décor ou de la scénographie apparaissent en effet avec plus ou moins d’indépendance, de construction, d’ensemble ou de corps…

Les chorégraphes choisis ont été classés selon leur démarche, leur esthétique, leur appartenance à un courant artistique ou géographique défini. Des hors-textes thématiques qui abordent d’autres problèmes plus particuliers comme la performance, le stylisme ou, encore, la vidéo, complètent ces approches. Sont principalement évoqués A. Nikolaïs, P. Découflé, M. Donata d’Urso, M. Cunningham, T. Brown, L. Childs, P. Bausch, R. Hoghe, S. Waltz, J. Fabre, J. Nadj, C. Rizzo, A. Platel, S. Larbi Cherkaoui, W. Vandekeybus, W. Forsythe, F. Verret, M. Stuart, H. Robbe, O. Duboc, R. Chopinot, A. Preljocaj, B. Charmatz, A. Buffard, La Ribot, M. Chouinard, J. Montalvo, R. Orlin, B. Lachambre, H. Umeda et Dumb Type. Ce choix délibéré reflète en fait la diversité et la complexité de la conjonction de différents arts aujourd’hui en pleine expansion et, en même temps, donne une idée de la formidable évolution de l’art de Terpsichore au XXème siècle.

J.M.G.

Commentaires (1)

1. MENEGHELLO 19/04/2011

Bonjour,

Nous nous connaissons du festival d'Automne (il y a longtemps !).
A quel mail puis-je vous adresser mes infos et invitations sur les spectacles de danse dont je m'occupe occasionnellement ?

Bien cordialement.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau