La danse classique est-elle en danger ?/ Daniel Picard / Ch. Rolland éd.

image-livre-transferee-le-5112013.jpg


La danse classique est-elle en danger ?


Par Daniel Picard, 74 pages, 6 illustrations en N. et B., 13 x 20 cm, broché, éd. Christian Rolland, Toulouse-Aucamville, Septembre 2013,  9,50 €.
ISBN : 978-2-9538184-6-8

C’est une évidence, la danse classique, bien que toujours et fort heureusement enseignée, est en train de disparaître des scènes françaises. Irrémédiablement. Constat que Damien Picard, passionné par l'art de Terpsichore depuis le début des années soixante, dénonce avec amertume tout en en faisant son apologie et en proposant quelques bien timides solutions pour enrayer son déclin. Si le défaut de financements et les contraintes de rentabilité en sont une des causes, ce ne sont certes pas les seules, la plus importante s’avérant être le manque d’engagement tant des autorités culturelles de tutelle que du public. D’où l’impossibilité pour la majorité des artistes professionnels pratiquant cet art aujourd'hui d’en vivre sans avoir recours à une reconversion au moins partielle.

Réflexion que l’auteur poursuit en analysant la déformation, voire la désagrégation des œuvres du passé, lesquelles ne bénéficiaient bien sûr ni de vidéo à l’époque de leur conception, ni de protection par la SACD ou la SACEM comme aujourd’hui. Aussi, lorsque ces pièces sont remontées, peuvent-elles parfois n’avoir qu’une lointaine ressemblance avec les œuvres originales, si tant est qu’elles ne fassent pas l’objet de plagiat. Et l’auteur de prendre en exemple, pour illustrer ses dires, la version  de Coppélia de Patrice Bart et celle de La Source de Jean-Guillaume Bart, ce tout en évoquant, entre autres, la mémoire de certaines artistes comme Madeleine Lafon, aujourd’hui disparue, et dont l’édifiant texte d’une conférence prononcée à Paris en mai 1955 figure intégralement en annexe à l’ouvrage.

J.M.G.

La danse classique est-elle en danger ?/ Daniel Picard / Ch. Rolland éd.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau