La danse des femmes / Rosina-Fawzia Al-Rawi / Editions Almora

la-danse-des-femmes.jpgLa danse des femmes,

 

Rituels et pouvoirs de guérison de la danse orientale, 

 

par Rosina-Fawzia Al-Rawi,  traduit de l’anglais par Monique Arav, 256 pages, 35 photos en N. et B., 14 x 22 cm, broché,  éd. Almora, Paris, Septembre 2011, 17 €.

Ce livre a été initialement écrit en allemand en 1996 sous le titre Der Ruf der Grossmutter.

 

ISBN : 978-2-35118-061-7

 

Née à Bagdad, en Irak, Rosina-Fawzia Al-Rawi s’est initiée dès sa plus rendre enfance aux danses orientales, à la danse du ventre en particulier. Chemin faisant, elle s’est rendue compte que ses mouvements, affectant le psychisme, permettaient non seulement la découverte de soi mais avaient également des effets curatifs. C’est donc un voyage à la découverte de la sagesse corporelle qu’elle nous propose au travers de cet ouvrage visant à la découverte de soi, à aider les femmes à se rapprocher de leur corps, à approfondir la compréhension du sens de la danse. C’est également une sorte d’autobiographie, l’auteur évoquant ses souvenirs d’enfance et son apprentissage de la vie au travers de son art. A sa lecture, on devine que son seul but en écrivant ces lignes était de partager avec ses lecteurs non seulement les bases de son art mais également le plaisir et les joies éprouvées par sa pratique.

La danse du ventre s’ancre dans une tradition millénaire. Ses mouvements affectant le psychisme, elle possède une signification spirituelle indéniable. L’ouvrage débute par un chapitre très personnel dans lequel Rosina-Fawzia évoque son initiation à cet art et son besoin de le faire découvrir au travers d’un vécu passionnel. Puis elle en dresse un panorama historique, tant chez les grecs, les romains que dans le monde arabe, évoquant les danses primitives liées à la fertilité, lesquelles servaient entre autres à renforcer l’énergie sexuelle, faire naître la joie et célébrer les mystères de la vie. Ces danses permettaient donc aux femmes d’exprimer leurs états d’âme, leurs sentiments, leurs aspirations, leurs souffrances et leurs joies. Le chapitre suivant, consacré à la pratique, est une étude sommaire des différents mouvements, depuis la tête jusqu’aux pieds, en insistant bien évidemment sur le ventre et le bassin, analysant les sensations et effets procurés à la fois sur le corps et le psychisme. Son intérêt pour le profane tient surtout aux propositions d’exercice qui les accompagnent. L’ouvrage se termine par l’évocation des différents types de danse orientale, celles du bâton, du voile, de la naissance, de la menstruation, de transe et du deuil entre autres. Un livre montrant comment retrouver par la danse orientale une véritable harmonie intérieure.

J.M.G.

La danse des femmes / Rosina-Fawzia Al-Rawi / Editions Almora / Septembre 2011

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau