Le corps prêt à danser, secrets de la danse japonaise selon la méthode Alishina

juju-alishima.jpgLe corps prêt à danser

Secrets de la danse japonaise selon la méthode Alishina,

 

Par Juju Alishina, traduit du japonais par Michiko Suzuki, 296 pages, 34 photos en N et B, 15,5 x 24 cm, broché, L’Harmattan éd., Paris, Janvier 2013, 29€.

 

ISBN : 978-2-336-29006-5

 

 Né au Japon sous les pas de Tatsumi Hijikata et de Kazuo Ohno au milieu de XXème siècle, le butô est un art chorégraphique basé sur l’improvisation qui a toujours fasciné les occidentaux mais qui leur est bien souvent inaccessible, du fait de la différence de culture et d’esprit. Il se transmet généralement de danseur à danseur par voie orale et, bien que plusieurs adeptes japonais de cette discipline l’enseignent en France par l’intermédiaire de cours et de stages notamment, il n’existait jusqu’alors aucun ouvrage dans notre langue permettant de l’aborder.

Julia Alishina, chorégraphe et danseuse nipponne, fondatrice de la compagnie Nuba que l’on a pu voir entre autres au Festival d’Avignon en 1993, s’est installée depuis 1998 à Paris. Enseignant cet art depuis plus de 15 ans, elle s’est mise en devoir de coucher sur le papier dans sa langue maternelle sa méthode d’enseignement, travail qui s’est concrétisé en 2010 par la parution à Tokyo d’un ouvrage aujourd’hui traduit en français.

Cette méthode, qui a pour origine son expérience pédagogique de terrain ainsi que les notes et conseils pratiques qu’elle a dispensés à ses disciples, notamment à ceux qui la remplaçaient lors de ses absences dans ses tournées, relate son expérience et la culture de son corps, développées et enrichies jour après jour pour aboutir à une danse à mi-chemin entre le butô et la danse contemporaine. L’ouvrage s’avère en fait un recueil de conseils et d’exercices permettant, tant aux profanes qu’aux initiés, la préparation du corps (formation de base), l’entraînement du « kî » puis l’improvisation pour, finalement, en arriver à mieux connaître les capacités de son être. Ce dans le but de l’adapter, en développer les fonctions et mieux appréhender l’utilisation de l’énergie du « kî », afin de permettre à son corps d’être à tout moment en harmonie avec celui des autres.

J.M.G.

Le corps prêt à danser / Juju Alishina / L'Harmattan / Janvier 2013

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau