Le manteau d'Arlequin / Jean-Albert Cartier / Editions de l'Amandier

002 2

.

.Le manteau d'Arlequin,

par Jean-Albert Cartier, 304 pages, 12 photos en couleurs et 16 en N.et B., 15 x 21,5 cm, broché, éditions de l'Amandier, Paris, décembre 2014, 25 €.

ISBN : 978-2-35516-261-9

Voilà un ouvrage qui comblera de joie aussi bien les ballétomanes que les amateurs d'art lyrique, tout particulièrement ceux qui ont vécu la seconde moitié du XXème siècle. Jean-Albert Cartier est en effet l'un de ceux qui ont préludé aux destinées tant de l'art chorégraphique que de l'art lyrique de cette époque, du fait de ses fonctions à la direction des plus grandes scènes de France, L'Opéra de Paris et le Théâtre du Châtelet bien sûr mais aussi l'Opéra d'Angers, le Ballet-théâtre de Nancy et l'Opéra de Nice ;  il dirigea en outre le Ballet Théâtre contemporain et fonda le festival d'Anjou, celui de Paris ainsi que le festival de musique baroque de Versailles. Difficile d'avoir une vie mieux remplie ! C'est toute l'aventure de cette vie que l'on trouvera dans cette autobiographie, ses rencontres avec les plus grands artistes et créateurs du siècle dernier, qu'il s'agisse de chorégraphes et danseurs, de compositeurs, chefs d'orchestre et artistes lyriques, de peintres décorateurs et costumiers. Une vie trépidante qu'il sut mener d'une main ferme mais gantée de velours, ayant souvent à faire à forte partie. Je n'en veux pour témoin que cette truculente anecdote relative à ses démêlés avec Noureev lors des prémisses de sa nomination à l'Opéra : "Si vous à l'Opéra, moi faire tricot", lui avait-il sorti tout de go... Les trésors de diplomatie que Jean-Albert sut déployer eurent vite fait de faire entendre raison à ce turbulent artiste...

L'ouvrage, d'une écriture brillante pleine de verve, d'humour et de poésie mais aussi de simplicité et d'émotion - ce qui ne s'avère pas étonnant quand on apprend que son auteur a également été critique d'art durant une bonne quinzaine d'années au journal Combat - fourmille d'anecdotes aussi savoureuses que passionnantes, tant dans le domaine de l'art chorégraphique, évoqué dans sa première partie, que dans l'art lyrique, objet de la seconde ; mais c'est surtout un grand livre de l'histoire de l'art sous toutes ses formes dans notre pays.

J.M.G.

Le manteau d'Arlequin / Jean-Albert Cartier / Editions de l'Amandier / Décembre 2014

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau