Les danseurs de hip-hop / Aurélien Djakouane & Louis Jésu / CND

Les danseurs de hip hop

Les danseurs de Hip-hop : trajectoires, carrières et formations, par Aurélien Djakouane & Louis Jésu, 96 pages, 15 illustrations en couleurs et 5 en N et B., broché, 25x20,5 cm, CND, Pantin, Sept. 2021. Ouvrage gratuit pouvant être déchargé sur https://www.cnd.fr/fr/page/3015-etude-les-danseurs-de-hip-hop-trajectoires-carrieres-et-formations.

Apparu il y a maintenant plus de 40 ans en France, le hip-hop est désormais reconnu dans le monde entier comme discipline artistique à part entière. Mais il n’est pas encore inscrit partout dans le champ de l’enseignement supérieur, dans notre pays notamment. De nombreux établissements privés pallient toute fois cette carence, d’autant que les demandes sont aujourd’hui de plus en plus nombreuses. Conscient de ce fait, le Ministère de la Culture a mandaté deux sociologues, Aurélien Djakouane & Louis Jésu, pour réaliser une étude sur la danse hip-hop en France et les formations  professionnelles existantes dans ce secteur. Cet ouvrage, fruit de plusieurs années de travail, répond à quelques questions fondamentales qui ont guidé les auteurs dans leur recherche : Quelles sont les grandes orientations professionnelles possibles pour les danseurs de chaque génération ? Comment se déroulent l’insertion et l’évolution professionnelles ? Quels sont les rites de passage et les grandes étapes des parcours ? Et, concernant les formations, qui en sont les opérateurs ? Quels sont leurs objectifs et les difficultés qu’ils rencontrent ? Quelle vision de la création dans cette discipline défendent-ils ? Enfin, quels sont les débouchés et perspectives professionnelles ouvertes ?

L’analyse en détail des trajectoires éclectiques de 15 danseurs révèle 4 enjeux centraux pour l’avenir de la profession : 1 : l’autonomisation des carrières vis-à-vis des institutions publiques ; 2 : la part importante de travail informel parmi les emplois disponibles ; 3 : l’importance des logiques de réseaux sur le devenir des carrières professionnelles ; 4 : la proximité entre les secteurs privé et public. Quant aux formations, elles doivent pouvoir intégrer des réseaux professionnels divers ainsi que la logique individuelle des carrières artistiques et, enfin, réaliser l’intégration d’une certaine pluriactivité et la formalisation de la transmission.

J.-M. G.

 

Les danseurs de hip-hop / Aurélien Djakouane & Louis Jésu / CND / Décembre 2020

Ajouter un commentaire