Les mots de la matière / Odile Duboc / Les solitaires intempestifs

o-duboc-les-mots-de-la-matiere.jpgLes mots de la matière,

par Odile Duboc, 256 pages et un DVD, broché, 14 x 20 cm, éd. Les Solitaires Intempestifs, Besançon, décembre 2012, 23 €.

ISBN : 978-2-84681-369-3

 

Odile Duboc a consacré plus de 40 années de sa vie à l’art de Terpsichore. Elle disparaît le 22 avril 2010 des suites d’un cancer. Les mots de la matière sont un recueil de quelques-uns de ses textes les plus marquants, écrits entre 1981 et 2010, et rassemblés par sa complice  de 30 ans, Françoise Michel, qui fut aussi créatrices des lumières de la plupart de ses pièces. Plus qu’une autobiographie, cet ouvrage révèle l’extraordinaire engagement, le combat et les prises de position que cette artiste hors du commun mena toute sa vie durant pour que la danse vive, pour que les danseurs et les intermittents du spectacle soient reconnus et obtiennent les mêmes droits que tous. Il relate bien sûr également le parcours de l’artiste et son œuvre, sa technique, son vécu, sa sensibilité, son besoin d’échange et de partage, et la nécessité impérieuse de transmettre qui l’animait. Quant à sa danse, elle procède d’un chant intérieur naissant de l’exploitation mentale de la rythmique de chacun des quatre éléments, l’air, l’eau, la terre et le feu. Elle ne repose que sur des sensations spatiales et respiratoires que l’artiste s’efforce de mettre en valeur, ainsi que sur l’abandon de son corps, traduisant ainsi ses états d’âme.

Ces textes, remarquablement bien écrits et d’une lecture aisée, ne sont pas rassemblés par ordre chronologique mais par thèmes ou questions : rapport au temps et à la conscience kinesthésique du geste effectué, musicalité des matières de sa danse, indépendance de cette dernière par rapport à la musique, etc… Ils sont accompagnés d’une chronologie de ses pièces et d’un DVD présentant sa technique au travers d’un cours, et trois de ses solos : Langages clandestins (1081), Evidence (1989) et O.D.I.L. (2006).

J.M.G.

 

Les mots de la matière / Odile Duboc / Les solitaires intempestifs

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau