Lizica Codréano, une danseuse roumaine dans l'avant-garde parisienne / Doïna Lemny / éd. Fage

lizica-codreano.jpgLizica Codréano,

une danseuse roumaine dans l’avant-garde parisienne

 par Doïna Lemny, 116 pages, 84 illustrations, broché, 16,5 x 23,5 cm, éditions Fage, Lyon, Sept. 2011, 20 €.

 ISBN : 978-284975-240-1

 

Beaucoup moins connue que ses contemporaines Isadora Duncan et la Loïe Fuller, Lizica Codréano n’en a pas moins sa place au sein de celles qui ont révolutionné l’art de Terpsichore au début du XXè siècle. Découverte par Brancusi en 1922, cette jeune danseuse, sans avoir fait une carrière exceptionnelle, n’en a pas moins laissé son nom parmi les artistes de l’époque.

Née en 1901 dans une riche famille de Bucarest, Lizica manifeste dès son plus jeune âge un attrait pour la musique, les Beaux-Arts et la danse et quittera la Roumanie pour Paris en 1919. Elle fera très rapidement la connaissance de ses compatriotes Mihalovici, Enesco et, surtout, Brancusi qu’elle fréquentera durant une trentaine d’années. Mais aussi nombre de personnalités du monde artistique tels Eric Satie, Florent Schmitt, Sonia Delaunay, Ida Rubinstein, Fernand Léger, Paul Poiret, Sacha Guitry, Hans Bellmer pour ne citer que les plus célèbres. Ses premiers spectacles, des improvisations surtout, se déroulent dans les salons, les cercles d’art, les galas de charité puis dans le cadre d’expositions artistiques. Son style très libre et sa gestuelle qui la mettait en harmonie autant avec le monde qu’avec elle-même, la rendent vite célèbre mais elle refuse de s’embrigader dans une compagnie. Elle s’essayera toutefois au cinéma (Le p’tit parigot, 1926) en y apportant une touche personnelle. La maladie la contraindra à se soigner par la psychanalyse et le hatha yoga dont elle deviendra une adepte. Elle en arrivera à définir une « psychologie viscérale », précepte qu’elle explicitera dans un ouvrage : Sagesse et folie du corps. Sa notoriété la conduira à accueillir au sein du cabinet qu’elle avait ouvert, 8 rue d’Anjou à Paris, diverses personnalités comme le duc et la duchesse de Windsor, le comte de Paris, Grâce de Monaco, Coco Chanel…

Bref, une vie passionnante racontée avec passion dans un ouvrage abondamment illustré qui lève en outre le voile sur un côté encore méconnu de la vie artistique de la première moitié du XXè siècle.

J.M.G.

une danseuse roumaine dans l'ava Lizica Codréano / Editions Fage

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau