Renaissance des Ballets Russes / Jean-Pierre Pastori / Editions Favre

Renaissance des Ballets Russes,

Par Jean-Pierre Pastori, 144 pages, 41 illustrations en N et B, 15 x 23,5 cm,  Broché, éd Favre, Lausanne, Février 2009, 17€.

 

 

 

ISBN : 976-2-8289-1065-5

 

Le scandale du Sacre du printemps dans la chorégraphie de Nijinsky en 1913 sur la scène du théâtre des Champs-Elysées est encore dans toutes les mémoires. Cette période de l’histoire de la danse fascine toujours autant les ballétomanes d’aujourd’hui, et de nombreux ouvrages relatent la fabuleuse aventure des Ballets russes. Le travail de Jean-Pierre Pastori offre le grand intérêt de compléter cette  bibliographie grâce à de nouveaux éléments en grande partie puisés à la Diaghilev Foundation de New York, et qu’il a pu consulter grâce à l’historienne Pamela Migel Ekstrom. Cette collection, aujourd’hui abritée par l’université de Harvard, comporte en effet de très nombreux documents pour la plupart inconnus des historiens, documents qui ont permis à Jean-Pierre Pastori d’apporter un grand nombre de précisions sur certaines œuvres, leur élaboration ou leur représentation.

Ce minutieux et passionnant travail retrace donc l’épopée de tous les artistes - musiciens, peintres, décorateurs - qui ont participé à l’aventure de Diaghilev, depuis 1909, date de la présentation des Danses polovtsiennes du Prince Igor au Châtelet  jusqu’à 1929, date de sa mort. Ecrit dans un style alerte et élégant, l’ouvrage fourmille d’anecdotes mais, surtout, de savoureux  détails sur tous les personnages mêlés de près ou de loin à cette épopée, Prokofiev, Strawinsky, Nijinsky, Ansermet, Massine, Fokine, Bakst, Benois Gontcharova et Larionov, pour ne citer que les plus célèbres. Il est en outre illustré de photos pour la plupart inconnues qui ont été prêtées à l’auteur par Valentina Kachouba, une des danseuses de la troupe que Diaghilev avait engagée en 1915 et qui les avait prises au cours des tournées, tant à Lausanne qu’aux Etats-Unis.

Une bibliographie sélective et une discographie tout aussi sélective complètent cet ouvrage.

A signaler qu’une première version de ce texte abondamment documenté a été publiée par Luce Wilquin à Lausanne en 1993.

 

J.M. Gourreau

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau