Corinna Torregiani / Cosmos reloaded / De l'écriture à l'universel

P1240831P1240859P1240827 copieCorrina Torregiani :

De l’écriture à l’universel

 

Imaginez-vous un jour vous trouver dans la nuit au pied d'un mur éclairé par la lune et couvert sur toute sa surface d'une écriture non déchiffrable qui vous est, bien sûr, totalement inconnue. Imaginez que, tout d'un coup, certains de ces "hiéroglyphes" se mettent à bouger. Imperceptiblement tout d'abord, de manière plus tangible par la suite, de telle sorte que ces lettres entament une danse au son d'une musique intemporelle pour faire apparaître en relief sur le mur, des formes machiavéliques, qui bossellent et défigurent par instants leur support avant de se révéler issues d'un être fantomatique, lequel, peu à peu, s'en détache pour s'avancer vers vous... Une peur-panique peut alors vous étreindre ou, votre curiosité champollionnienne prenant le dessus, vous resterez coi sur place, immobile, en attendant la suite des évènements... Imaginez que cet être hallucinatoire, abandonnant petit à petit ses masques superposés, son étole et son linceul, se révèle être une jeune et belle femme qui s'avance lentement jusqu'à vos pieds, tout en se parant de flammèches dansantes blanches, lesquelles la lèchent voluptueusement, levant une partie du mystère dont elle est auréolée... Il s'agit bien, en fait, d'un être de chair et d'os tout comme nous mêmes...

Titulaire d'une maîtrise en danse-thérapie de l’Université Paris-Descartes, Corinna Torregiani aime se parer, dans ses solos, d'images et de sons avant d'enlever son masque, de se dévoiler, de mettre à nu sa personnalité. Cette jeune artiste italienne, adepte de butô, s'est formée à cette discipline dans son pays natal avec Alessandro Pintus avant de travailler, en France, avec Masaki Iwana et Juju Alishina. Elle complète sa formation chorégraphique en danse-contact avec Isabelle Brunaud au Carreau du Temple à Paris. Son travail avec les polyhandicapés lui offre en outre une vision différente du mouvement, un mouvement qui sort des codes habituels et qui ouvre la voie à un geste poétique et authentique, amenant le danseur à se défaire du masque dont nous sommes tous peu ou prou émaillés…

P1240924P1240928P1240922

Photos J.M. Gourreau

 

Eliminer le masque pour dépasser les angoisses qui nous étreignent : voilà le maître mot de ce spectacle. Nous sommes tous affublés de plusieurs masques. Le premier est celui de l’identité sociale, celui que l’on adopte pour vivre, celui dont on est conscient et qui nous protège. Le deuxième, une sorte de seconde peau qui ,une fois mise à nu, expose sa fragilité. Quant au troisième, on n’en est pas toujours conscient mais il est là, bien présent, celui, interne, qui recueille et qui cache nos plus petits secrets. Le premier de ces masques nous habille comme les lettres d’un alphabet mais il n’est pas toujours aisément déchiffrable. Le second laisse entrevoir ou dévoile l’être de chair que nous sommes. Le troisième circule sous forme moléculaire dans notre corps, tout comme l’influx nerveux, les cellules de notre sang ou celles de nos autres organes, en l’occurrence celles du rein dans ce spectacle. Ce sont elles qui, à l'image des flammes léchant l'interprète dépouillée, la parent d’une lumière chaude et chaleureuse, lumière qui lui permet d'établir un dialogue "autre" avec le public, « portant en scène le processus de mise en danger qui caractérise le travail de danse-thérapie », apanage de l’art de la chorégraphe.

P1240898P1240895P1240905 copie 

Cosmos Reloaded, spectacle sur les modes de communication sensorielle avec l’Autre, allie donc une danse inspirée du butô et un travail de danse-thérapie. Il est ici accompagné par une musique de guitare électrique du compositeur acousmaticien Michel Titin-Schnaider dans laquelle les sons, sous-tendus par les notions de lenteur et de retour au point de départ, ont été travaillés de manière électro-acoustique en studio : elle s’avère ici en parfaite concordance avec ce type de travail corporel.

J.M. Gourreau

Cosmos Reloaded / Corinna Torregiani, Théâtre de l’Aquarium, 18.11.17, Cartoucherie de Vincennes, dans le cadre de la seconde édition du Festival des idées, L'amour du risque.

http://aventures-electro-acoustiques.fr/cosmos.html

 

 

 

Corinna Torregiani / Cosmos reloaded / Théâtre de l'Aquarium / Novembre 2017

Ajouter un commentaire