Adrienn Hód / Dawn / Leçon d'anatomie

Dscn0028 hod adrienn dawn 01 creteil 26 09 14Dscn0077 hod adrienn dawn 06 creteil 26 09 14Dscn0043 hod adrienn dawn 03 creteil 26 09 14Adrienn Hód:

Leçon d'anatomie

 

Non, vous n'êtes ni aux folies Bergère, ni au Casino de Paris, encore moins dans un bordel quelconque des bas-fonds de Pigalle, bien que les quatre danseuses et danseurs aient revêtu la tenue d'Eve ou celle d'Adam. Ils se présentent à leur public intégralement nus, sans même le moindre cache sexe et dévoilent leur anatomie sans aucune pudeur, avec un naturel qui fait envie et laisse pantois. Ivres de liberté, ils dansent, une danse naturelle pleine de fougue et d'entrain. Leurs corps d'athlètes laissent éclater leur beauté sous les regards concupiscents du public. Pas une once de vulgarité, encore moins de pornographie. Une danse abstraite, animale, impulsive et mécanique, un tantinet répétitive, paraissant vouloir explorer les diverses capacités du corps à se mouvoir, poussant jusqu'au bout le mouvement, le réitérant jusqu'à ce qu'il atteigne esthétiquement la perfection. Leur gestuelle, semble dénuée de tout sentiment, comme s'ils obéissaient à des pulsions intérieures irrépressibles, comme s'ils étaient pris dans un engrenage infernal qu'ils ne peuvent plus interrompre. Les muscles se bandent avec force, jaillissent sous la peau moite, laissant transparaître la sensibilité des artistes sous l'effort. Peu à peu, la danse devient plus violente, furieuse, débridée. Le spectateur n'a plus qu'à se laisser aller à la contemplation de ces corps, véritables statues en mouvement qui, deux par deux, s'empoignent à bras le corps, s'enlacent, s'enroulent comme des lianes, s'interpénètrent, chutent sur le sol dans une étreinte passionnée pour se relever l'instant d'après dans un élan fougueux désespéré.

D'origine hongroise, Adrienn Hód est encore peu connue en France. Basée à Budapest, sa compagnie, Hodworks, composée d'artistes d'obédiences diverses, a été fondée en 2007. Ses spectacles hors des sentiers battus, généralement abstraits, résultent d'une longue recherche sur le corps humain, son esthétique et sa représentation au travers du mouvement. Créée en mai 2013, Dawn, dernière production de cette étonnante chorégraphe, a reçu le prix Rudolf Laban, classant Hodworks comme la meilleure compagnie de danse contemporaine hongroise pour 2013.

J.M. Gourreau

Dawn / Adrienn Hód, Créteil, Maison des arts, 26 septembre 2014, dans le cadre des Plateaux du Val-de-Marne.

Adrienn Hód / Dawn / Créteil / Septembre 2014

Commentaires (1)

1. Lemaire (site web) 06/10/2014

Bonjour et bravo pour cet article.

Je viens par ce présent mail vous convier à la présentation de mon projet chorégraphique A M O R autour du Temple d'Angkor au Cambodge.

Après avoir commencé l'écriture du projet à la Ménagerie de Verre, au CCN d'Orléans, au CDC La Briqueterie, au Musée national des Arts Asiatiques-Guimet (où nous y avons également réalisé un film chorégraphique prochainement soutenu par la Cinémathèque de La Danse) nous présentons une partie du spectacle à l'ADDP Micadanses lors de notre sortie de résidence les 14 à 18h et 15 octobre 2014 à 19h. Notre travail est centré sur la cartographie du temple et la cartographie intime du corps du danseur. Sur le plan chorégraphique nous tentons de faire un pont entre les danses traditionnelles khmers (notamment avec le Yum Yeam - les pleurs pour le défunt) et le sentiment de nostalgie propre au corps européen. Nous travaillons également pour cette étape avec un designer, avec lequel nous essayerons de mettre en avant le sacré et le rituel dans la danse et les objets de scène.

J'espère pouvoir vous compter parmi nos invités. Notre projet n'en est encore qu'au début et nous avons besoin de soutiens, d’avis et de regards. J’aime beaucoup votre blog sur la danse, cette façon de parler de la chorégraphie de manière simple et efficace. En plus la parole y est libre.

À bientôt j'espère,

Charles Lemaire

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau