Blanca Li / Solstice / Une écologiste convaincue

Solstice02 nico bustosSolstice05 nico bustos

 

 

 

Solstice Ph. Nico Bustos

 

 

Blanca Li:

Une écologiste convaincue

 

A l'instar de nombreux artistes, Blanca Li s'avère préoccupée par le devenir de notre univers, victime d'innombrables pollutions et dégradations, conduisant aussi inéluctablement qu'irrémédiablement l'Homme à sa perte. Solstice reflète d'une manière aussi originale que poétique ses préoccupations : cette mise en garde par la danse est une nouvelle mise au point sur la gravité de la situation et la nécessité d'y remédier au plus tôt. Ce n'est cependant pas un spectacle militant mais plutôt une invitation à découvrir les beautés de la nature sous toutes ses formes, telle que l'on peut encore les retrouver dans diverses parties du monde, là où l'être humain n'a pas laissé son empreinte de manière inévitable.

C'est en fait les quatre éléments constituant la nature, le feu, l'air, l'eau et la terre que la chorégraphe évoque au travers de Solstice, à moins qu'elle ne fasse allusion à l'équinoxe d'automne car la création de l'œuvre a été effectuée très précisément le 21 septembre: on sait en effet que s'ouvre chaque année à cette date un nouveau cycle, à la fois pour la nature et pour l'être humain, lesquels vont connaître le début du repos automnal incitant toute forme de vie à se terrer. Lors de son basculement dans l'autre hémisphère, la course du soleil sur l'écliptique rencontre précisément l'équateur céleste, ce qui produit un changement radical dans sa vibration électromagnétique. Cette vibration, qui a lieu deux fois au cours d'une année terrestre, le 20 mars et le 21 septembre, transmet à la terre et à tout ce qui y vit une énergie nouvelle que chacun capte du système solaire. Or, c'est aux solstices que s'exprime la plus haute intensité du cycle commencé aux équinoxes. Le fait que Blanca Li ait choisi cette date pour sensibiliser l'Homme à ses attitudes irresponsables n'est peut-être pas totalement utopique... Bien que celui-ci n'en ait généralement pas conscience, cette période s'accompagne en effet dans nos chakras* de vibrations spirituelles tendant au développement de la connaissance et à de grands progrès sur le sentier de la conscience.

Solstice04 nico bustos

Solstice03 nico bustos

 

 

 

 

 

 

 

Quoi qu'il en soit, si Solstice fait allusion aux coulées de lave des volcans, aux ouragans, aux tsunamis, aux raz-de-marée et à l'impuissance de l'Homme face à ces éléments déchaînés, cette œuvre évoque tant la beauté de ces phénomènes naturels que leurs conséquences. Mais la chorégraphe y suggère également la fragilité d'une feuille sous la brise de l'hiver ou le chant des oiseaux dans les arbres en fleurs au printemps. La danse concoctée pour ses 14 interprètes, mixage de danse contemporaine et de hip-hop mâtiné de danse espagnole et de danse africaine, est souvent un déferlement d'énergie, une danse dans l'urgence magnifiée par le décor très original de Pierre Attrait, scénographe et dramaturge avec lequel Blanca Li a travaillé à plusieurs reprises, notamment pour le Jardin des délices, Robot et Déesses et Démones. Ce décor en tissu léger et vibrant qui descend des cintres comme un nuage, évoque tantôt le ciel, tantôt le vent et, même, à l'issue du spectacle, la terre nourricière. Une fantasmagorie saisissante qui, par moments, fait penser à Loïe Fuller, merveilleusement mise en lumière par Caty Olive, au sein de laquelle Blanca Li, selon ses bonnes habitudes, a fait intervenir des projections vidéo réalisées par Charles Cercopino, responsable artistique du Studio de la Maison des Arts et de la Culture de Créteil, lequel a déjà collaboré à la scénographie des 5 ou 6 derniers spectacles de la chorégraphe.

La partition musicale de Solstice quant à elle a été confiée à un étonnant musicien virtuose espagnol, Tao Gutierrez, compositeur-chanteur-batteur tout à la fois, qui, lui aussi, a déjà composé puis interprété plusieurs créations pour la compagnie, parmi lesquelles la version flamenco-jazz originale de la musique de Poeta en Nueva-York.

J.M. Gourreau

Solstice / Blanca Li, Théâtre National de la Danse Chaillot, du 21 septembre au 13 octobre 2017.

*Centres énergétiques de nos corps qui permettent à l'énergie d'être absorbée vers l'intérieur.

 

Blanca Li / Solstice / Théâtre National de Chaillot / Septembre 2017

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau