Bouba Landrille Tchouda / Un Casse-noisette / Un Casse-noisette atypique

Cassenoisette2Cassenoisette7Cassenoisette3Photos C. Triadou & L. Fragnol

Bouba Landrille Tchouda :

Un Casse-noisette atypique

 

Une transposition du célèbre ballet Casse-noisette pour le hip-hop ? Au fond, pourquoi pas, d'autant que Bouba Landrille Tchouda n'est pas novice en la matière. Et puis, dans l'idée du chorégraphe, il ne s'agissait nullement de transcrire purement et simplement l'œuvre du répertoire classique dans le langage hip-hop mais plutôt de broder dessus tout en en conservant la trame et l'esprit. L'idée avait au moins le mérite de l'originalité. Le défi que se lança Bouba consista surtout à y introduire une composante de virtuosité, totalement absente du ballet original. Quel chorégraphe bercé depuis sa plus tendre enfance par l'histoire de cette petite fille rêvant le soir de Noël à son prince charmant dans un monde enchanté auréolé de terreurs, de joies et d'espoirs pourrait en effet résister à l'attrait de se replonger dans cet univers une fois passé dans le monde des adultes ?

La version que nous offre Bouba Landrille Tchouda diffère donc radicalement des nombreuses versions plus classiques qui ont été présentées jusqu'alors, d'autant qu'il l'a transposée à notre époque. Si l'œuvre retrace cependant bien les terreurs qui parsèment notre enfance, elle gomme totalement l'atmosphère du conte original, sa magie et le merveilleux dont elle est empreinte. Elle reste cependant auréolée d'un parfum de mystère grâce au personnage du parrain, omni présent tout au long du ballet, lequel fait le lien entre les différentes séquences. Celles-ci se caractérisent par une débauche d'énergie étonnante et de joie communicative, engendrées bien évidemment par le mélange de hip hop et de danse contemporaine adopté par le chorégraphe. Elles sont remarquablement interprétées par les onze danseurs de la troupe, notamment au niveau des ensembles. Sauts arrière, pirouettes, roulés-boulés et autres figures acrobatiques du même acabit, tantôt robotisées, tantôt ondulantes comme une liane, se succèdent souvent à un rythme étourdissant. La scénographie mise en œuvre - une montagne de paquets-cadeau de toutes tailles et couleurs - est simple et colorée, symbolisant parfaitement l'atmosphère de Noël. Sur le plan musical, le chorégraphe n'a bien évidemment pas utilisé la partition de Tchaïkovski dans son entier ; en revanche, les transitions des fragments musicaux dont il s'est servi ainsi que l'introduction du ballet sont l'œuvre d'Yvan Talbot, percussionniste de la compagnie Malka avec lequel Bouba Landrille Tchouda travaille depuis plusieurs années. La représentation se termine fort judicieusement sur une majestueuse image de toupie, symbolisant l'atmosphère ludique qui régna tout au long du spectacle.

J.M. Gourreau

Cassenoisette8

Un Casse-noisette / Bouba Landrille Tchouda, Théâtre Jean Vilar Suresnes, du 31 janvier au 2 février 2014, dans le cadre de Suresnes Cités Danse.

Bouba Landrille Tchouda / Un Casse-noisette / Suresnes / Janvier 2014

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau