Capucine Goust  & Rafael Pardillo / Intimiteiten / Une sensibilité à fleur de peau

Kenne gregoire 1951

Kenne Gregoire - Intimiteiten, 1951

Capucine Goust  & Rafael Pardillo:

Une sensibilité à fleur de peau

 

Il est bien rare que deux artistes parviennent à faire passer des sentiments aussi profonds, aussi intimes avec une telle force et une telle sincérité. Et, surtout, à les faire rejaillir sur leur public avec une intensité inouïe. Les mots sont impuissants pour l’exprimer mais c’est une émotion indicible qui se dégage de ce couple, qui vous serre à la gorge, qui vous étreint aux tréfonds de l’âme, qui reste gravée durablement dans tout votre être à l’issue du spectacle. Le point de départ de ce duo fut la découverte par Capucine Goust du tableau Intimiteiten (1951) de l’artiste hollandais contemporain Kenne Grégoire, œuvre réaliste qui dépeint deux êtres enlacés affalés sur une table délabrée, assaillis par les turpitudes de l’existence. Peinture qu’elle rapprocha de 1984, ce célèbre roman du britannique George Orwell publié en 1949, lequel imaginait ce que pourrait être la vie 35 ans après une guerre nucléaire entre l’Est et l’Ouest. Or, un passage de cet ouvrage évoquait un couple qui se retrouvait hors du temps, évadé de cette vision obsessionnelle permanente d’un état totalitaire reposant sur le mensonge et la violence, lesquels supplantaient toute autre forme d’existence. C’est en fait cet éden, cette lueur d’espoir et de vie, cette intimité retrouvée, ce rapport poétique au monde et ce sentiment d'harmonie avec la nature qu’elle-même et son compagnon, Rafael Pardillo, ont tenté de nous faire revivre par l’étreinte sous toutes ses formes, en "réponse à la confusion du monde actuel et au sentiment d’insécurité qui y règne" : enlacements charnels d’une infinie tendresse alternant avec les enroulements des lianes dans la forêt tropicale ou les cramponnements du lierre à l’écorce des arbres…

Goust capucine intimiteiten 08 micadanses 27 05 21 1Goust capucine intimiteiten 19 micadanses 27 05 21

Goust capucine intimiteiten 23 micadanses 27 05 21

 

Intimiteiten / C. Goust & R. Pardillo - Ph. J.M. Gourreau

 

On les trouve donc seuls sur un plateau neutre, délibérément dépouillé de tout artifice, si ce n’est une volumineuse pierre, juste là pour évoquer les forces de la nature qui les entourent et avec laquelle ils vont traverser les différentes symboliques qui les unissent. Des émotions et sensations qui les baignent ou les déchirent - bonheur, tendresse, joie de vivre, partage, écoute de l’autre mais aussi doute, crainte, peur, douleur - sont tour à tour exprimées avec une sobriété, une fraîcheur et un naturel qui subjuguent le spectateur, petit à petit envahi par un intense moment de bonheur qui va finir par le submerger totalement, le plonger dans une plénitude de bien-être et de béatitude. Le vocabulaire et la gestuelle utilisés sont simples, d’une sobriété exemplaire mais lourdement chargés de sens. Un émouvant duo aussi poignant que puissant.

J.M. Gourreau

Intimiteiten / Capucine Goust et Rafael Pardillo, avant-première à Micadanses, le 27 mai 2021

 

Capucine Goust  & Rafael Pardillo / Intimiteiten / Micadanses / Mai 2021

Ajouter un commentaire