Christian Ben Aïm / Louves / Christophe Haleb / Liquide / Une leçon qui fait du bien

 

 

 

 

 

Liquide / C. Haleb  Photos J.M. Gourreau

 

Christian Ben Aïm  et Christophe Haleb :

 

 

 Une leçon qui fait du bien !

 

 

José Alfarroba a l’art et la manière de mettre en valeur les spectacles qu’il programme. En mise en bouche, Louve, de Christian Ben Aïm. Une pièce courte, trop peut-être, évoquant et mixant quelques contes de notre enfance, bien sûr racontés à sa manière. Et de voir débouler du fond de la salle un petit, pardon, un grand, chaperon rouge enfourché sur un mini vélo dans un nuage de fumée, ou de poussière, comme vous voudrez… Après avoir effectué un tour de piste, notre géant se débarrasse de sa houppelande et le voilà transformé en bûcheron. D’un seul et unique coup de hache, il débitera en cinq morceaux (si, si !) un tronc presque aussi gros que lui au sommet duquel se trouvait la pomme, bien rouge, de Blanche-Neige (du moins, je le suppose mais cela aurait pu tout aussi bien être celle de Guillaume Tell...). Fort de cet exploit, il revêt une peau de bête qu’il traînait derrière lui – celle du grand méchant loup peut-être, auquel il avait fait sa fête – et s’en va titiller deux petits lapins en cage au fond du plateau avant de s’enfourner dans un monte-charge qui le conduira au premier étage du théâtre… Fin.  Voilà pour une lecture au premier degré. Peut-être faudrait’il que je vous dise, ami lecteur, ce qu’il y a derrière ces poétiques fabliaux ? Tout n’est finalement pas aussi mignon et charmant que l’on pourrait le croire. Et, derrière ces apparences trompeuses, se cache en fait toute la rouerie de notre société, dominance et pouvoir au premier chef, bien évidemment et, aussi, haine et cruauté envers tout ce qui est faible, innocent et sans défense. Car, en réalité, ses petits lapins, notre Barbe-bleue ne les a pas caressés et ne leur a pas fait des mamours mais, au contraire, il les a malmenés et secoués comme des pruniers au point de les terroriser totalement. Et tout à l’avenant, dans un monde cruel où la règle est le chacun pour soi au sein d’un univers bruyant et archi-pollué où il ne fera bientôt plus bon vivre… Il manquait toutefois un volet dans l’évocation de notre société, celui de l’amour (si, si, ça existe !) et de la sexualité. Ce volet, c’est Christophe Haleb qui allait nous l’apporter.

Changement de décor donc et, aussi de théâtre puisque les spectateurs sont passés de  la salle Canopée au théâtre de Vanves où les attendait une émission radiodiffusée en direct, « Le liquide show », avec le soutien de Disneyland... Le sujet : Savez-vous bien ce que c’est que l’amour et tout ce qui tourne autour, comme les plaisirs d’une partouze par exemple ? Au cas où vous n’auriez effectivement pas tout saisi, les cinq compères du chorégraphe se sont lancés, tous avec un énorme talent, il faut le souligner, dans une comédie parodique qui valait son pesant de cacahuètes. Tout y était : érotisme bien sûr mais sans vulgarité aucune, plaisir, débauche, perversité, passage de la cruauté à la jouissance, luxure, fantasmes (notamment celui de manger sur la peau de l’autre)… Et ça swinguait sur de la musique rock ou techno… Le tout émaillé de fort beaux textes plus ou moins philosophiques, parfois très profonds, faisant notamment allusion à Dieu ou au diable, à savoir un dieu qui, avant Dieu, aurait chuté dans la haine… Quant aux décors, ils n’étaient pas en reste non plus avec cette machine à produire une mousse lubrifiante grande comme un derrick ! Il fallait oser le faire, et il l’a fait ! Un regret cependant, celui de quelques temps morts mais qui avaient peut-être pour but de rompre le rythme et reposer l’esprit. Quoiqu’il en soit, une bonne leçon, et qui fait du bien !

                                                                                                                                      J.M. Gourreau

 

Louves / Christian Ben Aïm, et Liquide / Christophe Haleb, Théâtre de Vanves, Dans le cadre du Festival Ardanthé, Janvier 2011.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau