Christian Rizzo / D'après une histoire vraie / Quand la musique mène la danse

C rizzo d apresunehistoirevraie c marcdomage hd

Photo Marc Domage

Christian Rizzo :

Quand la musique mène la danse

 

On a bien du mal à croire que c'est une danse folklorique masculine turque qui est la source d'inspiration de la dernière œuvre de Christina Rizzo. D'après une histoire vraie n'est en effet pas servie par une musique d'essence folklorique mais par celle de deux percussionnistes aussi prodigieux qu'étonnants, Didier Ambact et King Q4 (sic) dont les rythmes rock proches de la transe - et les rythmes seuls - embarquent les huit danseurs dans une danse enjouée mais infernale dont ils ne se départiront pas, même lorsque les musiciens abandonneront quelques instants leurs instruments comme pour souffler un peu !

Au début pourtant, rien ne laissait prévoir un tel déferlement de rythmes, les danseurs s'avançant un par un dans la pénombre, pour se réunir et entamer, une danse fraternelle voluptueuse, presque précieuse, faite de variations légères et graciles d'où émanent le désir, le plaisir et la joie de danser ensemble, de se retrouver, de fraterniser... Une gestuelle ample toute simple mais fort agréable à contempler, prolongeant le mouvement à l'infini comme pour éterniser l'instant de volupté qui en sourd, une gestuelle élaborant de gracieuses figures aux courbes majestueuses, aux circonvolutions spiralées savamment étudiées, aux arabesques finement ciselées...

Mais qu'on ne s'y trompe pas, ce sont les rythmes, les pulsions itératives engendrées par les batteurs, leur énergie communicative qui vont très vite prendre le dessus, transcender les limites des danseurs et les embarquer bien malgré eux dans un maelström effréné qui ne fera qu'exacerber les forces animales qui les animent. Les rythmes amplifiés issus des instruments, en pénétrant au plus profond d'eux-mêmes, leur impriment, tant à eux qu'aux spectateurs d'ailleurs, une cadence à laquelle ils ne peuvent se soustraire, faisant littéralement vibrer leurs chairs, laissant surgir une profonde émotion. Le jeu devient alors joutes dans lesquelles tous les exécutants s'embarqueront jusqu'à l'explosion finale.

J.M. Gourreau

D'après une histoire vraie / Christian Rizzo, Le Centquatre, Paris, du 25 au 27 avril 2015.

Christian Rizzo / D'après une histoire vraie / Le Cent quatre / Avril 2015

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau