Faizal Zeghoudi / L'étreinte, ce qui nous rassemble / La quête de l'autre

Zeghoudi f l etreinte qui nous relie 02 institut du monde arabe 24 04 15Zeghoudi f l etreinte qui nous relie 06 institut du monde arabe 24 04 15Zeghoudi f l etreinte qui nous relie 07 institut du monde arabe 24 04 15 copie

L'étreinte - Ph. J.M. Gourreau

Zeghoudi f l emu de l horizon 13 institut du monde arabe 24 04 15Zeghoudi f l emu de l horizon 08 institut du monde arabe 24 04 15


.
.
.
.
.
L'ému de l'horizon
.
.
.
.

Faizal Zeghoudi :

La quête de l'Autre

 

Quel qu'en soit le sujet, il y a toujours une très grande humanité dans la danse de Faizal Zeghoudi et, surtout, un calme, un mysticisme et une sérénité propices à la réflexion, à l'échange, à la communion avec l'Autre. Une communion particulièrement prégnante entre les danseurs mais qui rejaillit sur les spectateurs d'autant plus fortement que, de leur danse lente et contenue, émane une puissance lourdement chargée de sens et que la musique qui la sous-tend est évanescente, intemporelle, voire lancinante et répétitive, tant et si bien que l'on finit par ne plus l'entendre, tant elle semble faire partie de nous-mêmes,  intégrée à notre univers.

Tel est le cas de la dernière création de ce chorégraphe d'origine algérienne mais installé depuis plusieurs années avec sa compagnie à Bordeaux. L'étreinte, ce qui nous relie est en effet de la même veine que sa dernière pièce, L'ému de l'horizon, d'ailleurs fort justement présentée au cours du même spectacle car elle s'avère évoquer le même sujet, celui de la quête de l'Autre, en être le prolongement, le complément, sur un mode un peu plus intime peut-être, plus austère aussi ; ce qui a pour effet d'engager davantage le spectateur dans la réflexion, lui proposant d'entrer plus profondément dans l'âme de ses personnages, de pénétrer dans leur intimité. Lever les masques, au propre comme au figuré, pour finalement ne faire plus qu'un seul corps. Alors seulement les étreintes nous relient, les liens se créent et se nouent, l'échange peut avoir lieu, un échange profond, réel, total. Un abandon qui, seul, permet la compréhension, le partage, le pardon. Me sont alors apparues à l'esprit des scènes bibliques, entre autres la parabole du Fils prodigue, image du retour de la brebis égarée et de sa repentance. Des images fortes qui vous touchent, qui vous atteignent au fond du cœur, qui vous font réfléchir à la condition humaine, en vous amenant à plus de tempérance, de sagesse et de sérénité.

J.M. Gourreau

Zeghoudi f l emu de l horizon 04 institut du monde arabe 24 04 15

L'ému de l'horizon

L'étreinte, ce qui nous relie et L'ému de l'horizon / Faizal Zeghoudi, Institut du monde arabe, Paris, 24 avril 2015.

Faizal Zeghoudi / L'étreinte ce qui nous rassemble / Institut du monde arabe Avril 2015.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau