Georges Appaix / Univers light oblique / Le danseur poète

Appaix mad3270reduite 11 georges appaix copyright marie accomiatoAppaix ph m accomiato

Photos M. Accomiato

Georges Appaix :

Le danseur-poète

 

Il est resté fidèle à lui-même et n'a rien perdu ni de l'humour, ni de l'entrain qu'il avait lors de ses premiers spectacles il y a une trentaine d'années. Georges Appaix en effet creuse invariablement le même sillon depuis 1984, date de la création de sa compagnie, pour le bonheur de tous, inutile de le souligner ! Ce qui touche de prime abord lorsque l'on goûte à l'une de ses œuvres quelle qu'elle soit, c'est ce délicat parfum de poésie qui s'en échappe, cet indéfinissable sentiment de bien être qui nous étreint, qui nous pousse à nous caler au fond de notre fauteuil, à nous laisser aller au bonheur de l'instant, à s’imprégner de la danse gracieuse des lettres mises en mouvement, à écouter la musique des mots. Car c'est bien cela que Georges Appaix veut nous faire découvrir, qu'il cherche à partager en toute modestie avec nous.

Sa dernière création, Univers light oblique, n'échappe pas à la règle. Cette pièce pour six danseurs s'inspire entre autres de l'écriture de nos ancêtres, des messages qu'ils avaient abandonné à la postérité sur les parois des grottes préhistoriques, ce qui nous ramène à l'alphabet, concept cher au chorégraphe puisque la liste chronologique de ses œuvres est établie - selon sa volonté - par ordre alphabétique, le nom de ses premières pièces commençant par la lettre A (Antiquités, Arrière-salle) pour en arriver aujourd'hui à la lettre U. Mais peu importe. L'intérêt de cette pièce vient en effet de sa conception sur un ton badin, bon enfant, de son exécution désinvolte avec une gestuelle légère et aérienne, de son humour et de ses jeux de mots, de ses rythmes entrainants dus, il est vrai, à des artistes comme Léo Ferré, Serge Gainsbourg,  Otis Reding, Boris Vian..., bref, du climat d'insouciance qui la sous-tend et qui confère à son auteur l’étrange pouvoir d’effacer, comme d’un coup de baguette magique, nos soucis quotidiens.

Va comme j'te pousse, petit mousse, avec simplicité, naturel et élégance...

J.M. Gourreau

Univers light oblique / Georges Appaix, Théâtre des Abbesses, du 7 au 11 Octobre 2014.

 

 

Georges Appaix / Univers light oblique / Théâtre des Abbesses / Octobre 2014

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau