Hiroyo Kitao / Edge of nougat / Espace Culturel Bertin Poirée

dscn0082-1.jpgdscn0041.jpg                                                                       Photos J.M. Gourreaudscn0065.jpg

 

 

 

 

 

 Hiroyo Kitao :                                        

 

A la conquête de nouveaux espaces

 

 L’idée est originale mais cependant pas nouvelle pour autant : l’Espace Culturel Bertin Poirée s’est transformé pour trois soirées en galerie d’art abritant l’installation architecturale de Tomoya Eguchi, investie pour la circonstance par la danseuse Hiroyo Kitao. Si l'on remonte d'une trentaine d'années en arrière, un autre danseur japonais, Min Tanaka, avait en effet eu l'idée de réaliser une "performance" au sein de la Galerie Oudin à Paris, évoluant entre les œuvres exposées et les spectateurs. C'était, si mes souvenirs sont bons, en mai 1981. Depuis, l'idée a fait son chemin, et plusieurs danseurs, essentiellement des japonais d'ailleurs, l'ont trouvée digne d'intérêt et l'ont reprise en se produisant dans diverses galeries d’art de la capitale, intriquant plusieurs disciplines, ouvrant le champ des investigations tout en laissant une plus grande liberté au spectateur, démultipliant de ce fait les possibilités d'interprétation. Car, comme dans toutes les "performances", si un thème donné prélude à leur réalisation, c'est bien le spectateur qui y met son sens selon l'état d'esprit dans lequel il se trouve au moment de sa représentation. Et, bien évidemment, chacun y trouvera quelque chose de différent. Cela n'empêche pas pour autant l'artiste chorégraphique d'y glisser, voire d'y imposer son idée. Ainsi Hiroyo Kitao a t'elle conçu et réparti son spectacle sur trois soirées, la première reflétant plutôt ses sensations en découvrant l'installation artistique, en s'imprégnant de son atmosphère, en s'immisçant aux différents éléments architecturaux, en tentant de s'y incorporer, de s'y confondre, de prolonger leur forme, de s'y laisser emprisonner, d'y mettre son âme, tout en faisant rejaillir sur ces structures son monde intérieur, un univers de calme de paix et de sérénité. La concentration et l’énergie que la danseuse distillait se sont avérées réellement fascinantes et hors du commun.

Les deux autres soirées (auxquelles il ne m'a pas été donné l'occasion d'assister) se voulaient être le prolongement de la première : la seconde était une mise en forme de Edge of nougat, sa création de 2013 au sein de cet espace, et la dernière, une "danse évolutive mettant en valeur les découvertes découlant des deux autres représentations". Un concept original par conséquent, faisant évoluer l'art chorégraphique tout en l'incorporant aux autres arts.

J.M. Gourreau

Edge of Nougat / Hiroyo Kitao, Espace Culturel Bertin Poirée, 25, 26 et 27 Septembre 2013.

Hiroyo Kitao / Edge of nougat / Espace Culturel Bertin Poirée / Septembre 2013

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau