Les turbulents à l'Etoile du Nord / Françoise Tartinville / Guillaume Marie / Maxence Rey / Frédéric Werlé

tartinville-f-blanc-brut-interieur-creme-etoile-du-nord-05-janv-2012.jpg

werle-f-la-veritable-et-tres-veridique-histoire-episode-3-etoile-du-nord-02-janv-2012.jpg

 

 

 

 

 Photos J.M. Gourreau

 

F. Tartinville                                                                                                                                                                                                   F. Werlé

 Les turbulents à L’Etoile du Nord :

 

Françoise Tartinville, Guillaume Marie et Maxence Rey

 

Excellente initiative, d’ailleurs pleinement couronnée de succès, que celle de faire découvrir à un public amateur de danse les dessous de la création chorégraphique, en présentant les extraits d’un travail en cours et en demandant à ses auteurs de l’expliciter : c’est ainsi que Jean-François Munnier, programmateur à l’Etoile du Nord, a récemment proposé de dévoiler les projets chorégraphiques de trois jeunes artistes, Françoise Tartinville, Guillaume Marie et Maxence Rey, sous le parrainage d’un « vieux de la vieille », Frédéric Werlé. Les trois œuvres en cours seront en fait créées en octobre prochain.

Blanc brut de Françoise Tartinville est peut-être la pièce la plus aboutie des trois. C’est un duo masculin dont l’intérêt ne réside pas tant dans son sujet – deux forces qui tantôt s’assemblent comme un aimant, tantôt se dissocient comme repoussées par des énergies contraires – que dans sa conception même : un travail sur la respiration imprimant aux corps différents états qui se modifient et se déforment au gré de l’univers sonore élaboré à partir du souffle même des interprètes, transformé par des ingénieurs du son de l’IRCAM. Une œuvre physique, puissante, très dansée.

Edging de Guillaume Marie est également une pièce reposant avant tout sur les vibrations de l’univers sonore sur le corps, en fait, ses effets sensoriels sur un danseur restreint dans sa mobilité. L’idée princeps de cette œuvre est née de la rencontre entre le chorégraphe et le musicien japonais Kazuyuki Kishino, pilier de la Noise Music japonaise, au moment du désastre nucléaire de Fukushima et du tsunami qui lui suivit. L’œuvre chorégraphique minimaliste en train d’éclore, entièrement sur le fil du couteau, s’écoute plus que ne se contemple, le corps du danseur en souffrance n’étant que la traduction physique de l’univers sonore, rendant visibles l’invisible et l’excitation sourde qui y est contenue. 

Sous ma peau de Maxence Rey est un voyage au dedans de l’être de trois femmes qui se mettent à nu, au propre comme au figuré, tentant de dévoiler les mystères de leur existence, leur féminité, leur sauvagerie, mettant en avant leur corporéité, tout comme des archéologues qui explorent et fouillent les entrailles de la terre pour en révéler les plus intimes secrets. Elles nous amènent à plonger dans les stéréotypes du féminin pour pouvoir ensuite les détourner et en révéler la profondeur mais aussi l’animalité. L’entreprise est osée car elle touche aux choses les plus intimes de l’être ou, plutôt, des trois êtres embarqués dans l’aventure, trois complices aux natures différentes, démasquant de manière crue mais fascinante leurs fantasmes et leurs délires mais également leur pudeur et leur beauté.

Un petit mot encore du roman feuilleton dansé concocté avec beaucoup d’humour et de poésie par Frédéric Werlé, chaleureux pince sans rire en résidence à l’Etoile du Nord : La véritable et très véridique histoire d’amour de Carmen Dragon et Louis Loiseau est une fable qui ne pourrait jamais s’arrêter car, au fil de ses différents épisodes, elle évoque de façon imagée et clownesque mais toujours renouvelée les frasques et aventures amoureuses d’un couple anodin dans lequel chacun de nous pourrait se retrouver…

J.M. Gourreau

 

Blanc brut – Intérieur crème / Françoise Tartinville, Edging / Guillaume Marie, Sous ma peau / Maxence Rey, La véritable et très véridique histoire d’amour de Carmen Dragon et Louis Loiseau / F. Werlé, L’Etoile du Nord, Janvier 2012.

Françoise Tartinville / Guillaume Marie / Maxence Rey / Frédéric Werlé / L'Etoile du Nord / Janvier 2012

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau