Lola Lince & Natsu Nakajima / Etudes et fragments de rêves / Espace Culturel Bertin Poirée

lince-l-etudes-et-fragments-de-reve-02-espace-bertin-poiree-02-10-13.jpg

lince-l-etudes-et-fragments-de-reve-17-espace-bertin-poiree-02-10-13.jpg

lince-l-etudes-et-fragments-de-reve-04-espace-bertin-poiree-02-10-13.jpg

Photos J.M. Gourreau

Lola Lince & Natsu Nakajima :


Rêves et contes de fée

 

La danse est souvent liée aux rêves, lesquels, une fois traduits par le mouvement, peuvent donner lieu à de multiples interprétations, laissant libre cours à l’imagination tant de l’artiste que du spectateur, ce dernier étant parfois à mille lieues de l’idée originelle de son concepteur. C’est d’ailleurs cela qui fait tout l’intérêt et le charme de ces spectacles à mi-chemin entre danse contemporaine et butô, la puissance expressive des artistes-interprètes étant telle que leur public ne peut que rentrer dans un univers toujours très imagé, souvent grotesque, laissant des traces indélébiles dans les esprits de ceux qui y ont assisté. Toutefois, cet univers n’est jamais identique pour deux spectateurs assistant côte à côte à la même représentation, chacun se le construisant selon sa propre sensibilité et sa culture. Ce monde s'avère souvent du domaine du surnaturel, voire du conte de fées. Peut-être doit-on chercher là un certain engouement du public pour les danses de type butô ?

C’est en tout cas une sensation de fantasmagorie et d’occultisme qui ressort du spectacle de danse de deux artistes quasiment inconnues en France, que nous fait découvrir l’Espace Culturel Bertin Poirée : Lola Lince et Natsu Nakajima. La première, d’origine mexicaine, a créé sa compagnie, la Lola Lince’s Experimental Dance Company, en 1992 à Guadalajara. Sortant des sentiers battus, cette artiste s’est peu à peu libérée de la danse conventionnelle pour proposer un langage beaucoup plus personnel, lui permettant d’exprimer avec force et conviction sa spiritualité intérieure. Très ouverte et à l’écoute de tous moyens d’expression, elle ouvre sa porte et s’allie à des artistes de culture et d’esprit très différents, notamment à une chorégraphe japonaise ayant fait ses classes avec Kazuo Ohno et Tatsumi Hijikata, Natsu Nakajima : elle lui commandera plusieurs pièces, entre autres Komachi l’histoire en 2005, et Lilith en 2006. Etudes et fragments de rêves qu’elle nous propose aujourd’hui est une pièce en trois parties, la première, Pèlerinage avec cloches, étant précisément chorégraphiée par Natsu Nakajima. C’est à une sorte de voyage intemporel entre le Japon et le Mexique qu’elle nous convie, dans un jardin de senteurs d’encens et au délicieux tintinnabulement des clochettes qui ornent la longue robe chamarrée d’or et d’argent de son interprète, Lola Lince : tantôt celle-ci la fait virevolter avec une légèreté et une grâce infinie, tantôt elle s’y enroule et s’y réfugie avec noblesse et lenteur comme un escargot dans sa coquille. Les second et troisième volets de la pièce, d’une facture totalement différente, sont l’œuvre de Lola Lince, laquelle, dans le Le faiseur de pluie, évoque davantage la détresse d’un Petrouchka en proie à des démons imaginaires rôdant à son entour dans la nuit ou celle d’un lutin perdu dans les profondeurs de la forêt qu’à une « libellule qui recule dans la substance intemporelle des rêves ». La troisième quant à elle, intitulée Le vol, est une lente transformation du corps dans sa quète du ciel, c'est à dire de l'au delà. Bref, une œuvre qui fascine par le mystère dont elle est auréolée.

J.M. Gourreau

Etudes et fragments de rêves / Lola Lince & Natsu Nakajima, Espace Culturel Bertin Poirée, du 2 au 4 octobre 2013.

 

Lola Lince & Natsu Nakajima / Etudes et fragments de rêves / Espace Culturel Bertin Poirée / Octobre 2013

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau