Michele Rizzo / Higher - Arno Schuitemaker / Together_till the end / Rythmes obsessionnels

P1120404P1120382Michele rizzo alwin poiana 4

Higher / Michele Rizzo & Arno Schuitemaker

Photos J.M. Gourreau & Alwin Poiana

 

Michele Rizzo et Arno Schuitemaker:

Rythmes obsessionnels

 

Les Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis permettent entre autres de prendre connaissance des avancées en danse contemporaine, grâce à la programmation de jeunes chorégraphes peu ou pas connus, issus de divers horizons, français ou étrangers, d’avoir une vision la plus large possible de l’activité internationale dans ce domaine. Cela donne aussi l’occasion de discerner et de cerner les courants qui se dessinent et, occasionnellement, d’effectuer un intéressant rapprochement entre diverses tendances.

C’est ainsi que nous avons pu découvrir, parmi les compagnies programmées à Bagnolet, deux jeunes chorégraphes de même obédience issus tous deux des Pays-Bas qui ont présenté, sur des musiques répétitives, un travail rythmique obsessionnel aboutissant à l’envoûtement du spectateur, à l’image de certaines créations de Lucinda Childs sur des partitions de Steeve Reich ou de Phil Glass. Des œuvres minimalistes axées sur un thème central répété à l’infini tout en se modifiant légèrement à chaque nouvelle séquence jusqu’à l’explosion finale (à l’image du Boléro de Ravel) ou, à l’inverse, au retour à la forme initiale.

Ainsi en est-il du trio Higher de Michele Rizzo, italien de naissance mais hollandais d’adoption, lequel a composé une œuvre mettant en scène trois danseurs, à l’origine isolés chacun dans leur monde mais qui vont finir par se rencontrer et cheminer ensemble durant quelques instants, contraints par les rythmes de la musique obsédante et saccadée de Lorenzo Senni à exécuter à l’unisson une gestuelle viscérale profonde et engagée qui aboutira à une forme de transcendance, dépassant donc leurs aptitudes pour en arriver à la conclusion que « si nous ne parvenons jamais à être l’autre, nous pouvons tenter de devenir un ».

P1120496Together till the end photo wim selles copy 2P1120450 2

Together_till the end / Arno Schuitemaker

Photos J.M. Gourreau & Wim Selles

Together_till the end du chorégraphe Arno Schuiter procède d’une démarche similaire : sous l’impulsion d’un fond sonore vibratoire répétitif conçu par Wim Selles, deux corps déshumanisés, comme fixés au sol, vont entreprendre inlassablement des torsions et rotations mécaniques, d’abord de tout le torse ployé en deux puis de la tête et des bras, évidemment à l’unisson : ce mouvement, qui fait penser à l’embiellage d’une locomotive au démarrage, génère chez le spectateur une sorte de fascination puis d’envoûtement. Les corps transformés en machines à impulsions vont cependant se dissocier peu à peu l’un de l’autre pour revenir progressivement à l’unisson, révélant leurs limites. Leur mouvement s’arrêtera de lui-même en fin de course, comme par inertie, dès la suspension des impulsions musicales. Fascinant.

J.M. Gourreau

Higher / Michele Rizzo & Together_till the end / Arno Schuitemaker, Le Colombier, Bagnolet, du 30 mai au 1er juin 2016, dans le cadre des Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis.

 

Michele Rizzo / Higher & Arno Schuitemaker / Together_till the end / Bagnolet / Mai 2016

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau