Nathalie Pernette / La cérémonie / Une expérience interactive

PernettePernettePernettePh D. Villy                                                              Ph. C. Journut                                                              Ph. Y. Petit

Nathalie Pernette :

Une expérience interactive

 

Voilà un spectacle d'une originalité, d'une chaleur et d'une poésie admirables, qui laisse d'ailleurs un petit arrière goût d'un indicible bonheur sitôt que l'on quitte la salle : la dernière création de Nathalie Pernette, La cérémonie, est curieusement une œuvre dont le but est de faire découvrir de façon interactive au spectateur au travers d’un exemple, le sien en l’occurrence, comment se crée un spectacle chorégraphique contemporain, les bases sur lesquelles il repose et les ingrédients qui lui sont nécessaires. Un sujet qui, pourrez-vous peut-être penser, ne présente pas un très grand intérêt... Eh bien, détrompez-vous ! Cet impérieux besoin de partage, apanage de la chorégraphe, cette incommensurable générosité qui la caractérise l’ont poussée à monter ce spectacle aussi étrange qu’étonnant. Bien évidemment, derrière cette œuvre aussi grave que burlesque, se trouve son histoire et celle de sa compagnie, mais il y a aussi toute celle de son public, révélant qu’au bout du compte, la danse est partout, croisant  sans cesse la vie quotidienne, s’avérant être autre chose qu’une simple narration.  "Comment faire ressentir cet autre monde ? Comment faire partager aux spectateurs cette expérience d’une autre dimension ? Comment la relier à la vie quotidienne et révéler à quel point vivre la danse peut aider à saisir la vie plus finement, plus intensément et de manière plus instinctive" écrivait-elle dans le programme...

Ces enjeux, ces questions, Isadora Duncan se les était déjà posés, il est vrai, il y a presque un siècle. La réponse qu’elle y avait apportée était bien évidemment différente de celle de Nathalie Pernette, peut-être plus lyrique, plus adaptée à une époque moins oppressée par le matérialisme que nous vivons aujourd’hui. C'est sous un angle ludique, avec une grande simplicité et un naturel inné que Nathalie aborda son public en le mettant en confiance, en lui proposant quelques expériences, en l'amenant à réfléchir à des émotions, des actes simples de la vie courante dans lesquels il est directement impliqué, avant de leur proposer une traduction dans le langage des gestes. Ainsi des questions comme "A quelle vitesse vivez-vous", ou bien "Qu'aimez-vous toucher, décrivez la sensation que cela vous procure" ont-elles trouvé un écho dans cette Cérémonie, "objet ludique à mi chemin entre conférence illustrée et spectacle dansé," judicieusement mis en musique sur les Tableaux d'une exposition de Moussorgsky. Ces pièces pour piano, très éclectiques et hautes en couleurs, furent d'ailleurs interprétées de manière très personnelle et très sensible par le pianiste Wandrille Decaëns. Mais l'originalité du spectacle provenait surtout de sa mise en scène faisant appel à un seul matériau, le carton, lequel pouvait se prêter à toutes les expériences scéniques possibles: "volumes et surfaces riches d'appuis et capables de recevoir une chute, de se déchirer sous la colère, de se muer en costumes, de fondre sous la pluie et de s'ériger en mur à abattre"... On imagine aisément ce qui pouvait se passer sur scène ! D'autant que la chorégraphe avait pressenti de faire participer les spectateurs d'une part en en plaçant une partie sur la scène, d'autre part en les faisant dialoguer par gestes interposés avec les danseurs à des instants préalablement choisis d'un commun accord. Une expérience éducative originale qu'il serait bon de démultiplier...

J.M. Gourreau

Pernette

Photo  Y. Petit

La cérémonie / Nathalie Pernette, Espace 1789, Saint-Ouen, les 23 et 24 janvier 2014

Nathalie Pernette / La cérémonie / St-Ouen Espace 1789 / Janvier 2014

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau