Pierre Rigal / Merveille / Loufoque et déjanté

Rigal pierre merveille 01 chatillon sous bagneux 28 05 19Rigal pierre merveille 20 chatillon sous bagneux 28 05 19Rigal pierre merveille 06 chatillon sous bagneux 28 05 19

Pierre Rigal :

Loufoque et déjanté

 

7 865908Ne prenez surtout pas ces épithètes dans le mauvais sens du terme, bien au contraire. Si, effectivement, Merveille est une œuvre étrange, aux confins de l’opéra, de la danse, du théâtre et de la musique contemporaine, c’est également un spectacle total, aussi utopique que farfelu, qui a l’heur de nous propulser dans un univers futuriste fascinant, aux confins du rêve et de la réalité. En fait, la préfiguration de ce qui nous attend dans un proche avenir au sein duquel Pierre Rigal, qui déborde d’imagination, ne se départit jamais ni de son humour, ni de sa poésie. Il nous en apporte ici à nouveau la preuve.

Point de départ de cette pièce, le souhait du chorégraphe d’initier jeunes et moins jeunes à l’art lyrique contemporain, de leur transmettre son goût pour l’opéra, et de le leur faire partager. De leur montrer aussi que, comme tous les arts, celui-ci évolue avec son siècle, se cherche, encore et toujours. Or, qu’admire-t-on dans l’opéra, qu’est-ce qui exerce sur nous une telle fascination ? La voix ! En effet, y a-t-il quelque chose de plus merveilleux, musicalement parlant, que la voix ? D’où le titre de l’œuvre et, de fait, l’intervention prépondérante de chanteurs lyriques dans le spectacle, sans toutefois oublier la partition orchestrale qui les accompagne. A l’heure de l’électronique et de l’intelligence artificielle, plus question bien évidemment de rester à l’arrière-garde en utilisant exclusivement dans la composition les instruments traditionnels. Sans toutefois les renier ! Il faut bien vivre avec son temps, aller de l’avant, s’adapter à son public, à sa sensibilité, chercher de nouvelles sonorités en utilisant tous les moyens mis à sa disposition, même - et surtout - ceux auxquels on n’avait guère pensé jadis ou jamais osé utiliser. Quitte, d’ailleurs, à ce que cela dérape ! Telle est la prérogative du musicien-chercheur, auquel il sera aussi dévolu d’évaluer l’effet produit… Toutefois, il doit y mettre les formes, au risque d’effaroucher son auditoire. D’où une mise en scène burlesque et fantasmagorique au sein de laquelle il est impossible de distinguer le vrai du faux, la réalité de l’utopie. Non sans y avoir en outre inséré une once de piquant, juste pour rajouter un soupçon d’inquiétude. Une cuisine savante par conséquent, au sein de laquelle Mélanie Chartreux, remarquable artiste polyvalente, présentatrice pince-sans-rire pour l’occasion, excelle. Je me demande d’ailleurs si elle ne serait pas aussi un tantinet psychopédagogue car elle est parvenue avec une étonnante précision à ajuster ses réparties au gré des réactions de son auditoire...

Rigal pierre merveille 81 chatillon sous bagneux 28 05 19Rigal pierre merveille 24 chatillon sous bagneux 28 05 19Rigal pierre merveille 08 chatillon sous bagneux 28 05 19

Photos J.M. Gourreau

Bref, vous l’aurez deviné, ces six compères sur scène - deux chanteurs lyriques, Laure Poissonnier et Nicolas Simeha, ouverts tant à l’expérimentation qu’à l’improvisation et appartenant tous  deux à l’Académie de l’Opéra National de Paris "dont l’ambition est d’accompagner l’émergence des professionnels de demain", deux musiciens du groupe Microréalités, Gwenaël Drapeau, et Mélanie Chartreux, docteurs ès électronique pour les besoins de la cause, ainsi que le musicien électro-acousticien Julien Lepreux et la danseuse coréenne Bora Wee, artiste de la compagnie de Pierre Rigal, "Dernière minute", se sont ingéniés, à la surprise de tous, à créer un étonnant patchwork lyrico-chorégraphico-délirant truffé de trouvailles par sérendipité* sur l’histoire bien connue d’Orphée et d’Eurydice. Ainsi vont-ils faire partager à leur public une odyssée entre le passé et l’avenir, le mythe et la réalité, au sein duquel Eurydice va terminer sa vie non dans les enfers - ce serait bien trop triste ! - mais dans le cosmos, transmutée en constellation…  Voyage accompagné par un patchwork musical mixant le quatrième acte réarrangé pour deux voix à capella de l’Orfeo de Monteverdi, auteur de l’un des premiers opéras de l’histoire, avec une musique électronique originale "savante", signée Gwenaël Drapeau et Julien Lepreux. Et ce, par le truchement d’un prototype de "générateur d’opéra artificiel" doté d’un système algorithmique leur permettant de créer un "opéra grandiose et poétique avec des moyens dérisoires", tout en s’adaptant à la sensibilité de leur auditoire…  Sur le plan scénographique, les premières images de Merveille déroutent un peu car, d’une part, le plateau est truffé de câblages et d’objets de science-fiction plus hétéroclites et étranges les uns que les autres et, d’autre part, par le fait que les électroniciens ne semblent pas vraiment maîtriser leur matériel, une bordée de parasites étant crachée par les enceintes dès la mise en route de l’ordinateur, le tout auréolé d’effets lumineux psychédéliques. Mais, très vite, le public comprend, suite aux propos un tantinet absurdes de la speakerine, que le spectacle qui lui est offert est aussi burlesque que déjanté ! Il est vrai cependant que le naturel avec lequel les artistes opèrent a de quoi donner le change…

Rigal pierre merveille 86 chatillon sous bagneux 28 05 19Rigal pierre merveille 34 chatillon sous bagneux 28 05 19Rigal pierre merveille 58 chatillon sous bagneux 28 05 19

Si l’on peut être surpris tant par le propos que sa mise en scène au sein de laquelle on retrouve l’artiste qui s’était illustré à ses débuts dans le domaine du cinéma documentaire et des clips-vidéo, il n’en demeure pas moins que ce spectacle, qui évoque les facéties délirantes de Marcia Barcellos, bien qu’à l’origine destiné aux enfants, aura su également séduire leurs parents...

J.M. Gourreau

Merveille / Pierre Rigal, Châtillon-sous-Bagneux, 28.05.19. Pièce créée à l’amphithéâtre de l’Opéra Bastille le 12.12.18.

* La sérendipité est le fait de réaliser une découverte scientifique ou une invention technique de façon inattendue à la suite d'un concours de circonstances fortuites et très souvent dans le cadre d'une recherche concernant un autre sujet (wikipedia).

 

Pierre Rigal / Merveille / Châtillon-sous Bagneux / Mai 2019

Ajouter un commentaire