Robyn Orlin / Beauty remained for just a moment... / Happening

 Robyn Orlin :

Sur la scène                                                                                                                                                                                              Dans la salle

orlin-r-robyn-orlin-moving-into-dance-mophatong-05-creteil-23-10-12.jpg orlin-r-robyn-orlin-moving-into-dance-mophatong-01-creteil-23-10-12.jpg

 

   Photos J.M. Gourreau

 

  

orlin-r-robyn-orlin-moving-into-dance-mophatong-04-creteil-23-10-12.jpgLa déesse du recyclage des bouteilles en plastique 

 

 Happening

 

Robin Orlin est passée maître dans l’art de créer des situations cocasses aux dépens de quelques spectateurs afin d’en mieux faire rire les autres… En toute innocence d’ailleurs, et ce sans oublier de se mettre en cause ! Beauty remained for just a moment then returned gently to her starting position… (la beauté ne persiste qu’un moment pour revenir doucement à son état initial) est une œuvre un tantinet caricaturale qui évoque la joie et l’insouciance de certains peuples africains nomades vivant très souvent dans le dénuement le plus total, en ayant pour seuls atouts l’eau et le soleil. Si l’eau ne doit pas être gaspillée, elle peut être toutefois source de jeu, comme le démontrent dans la salle les danseurs lorsqu’ils invitent le public à les imiter en jouant avec les bouteilles d’eau distribuées à chaque spectateur en même temps que le programme. N’imaginez pas cependant des batailles de collégiens lançant des « bombes à eau » fusant de toutes parts à travers le théâtre ! Non, on vous propose seulement de vous gargariser en faisant le plus de bruit possible avant d’avaler le reste du contenu de la bouteille puis de l'écraser, ce tout en vantant les mérites de cette boisson pour la santé ! Il n’en demeure pas moins que ces enveloppes de plastique vides broyées entre des mains expertes produisent des sons qui ne sont pas totalement dénués d’intérêt, et qu’ultérieurement, ces « carcasses » peuvent faire d’excellents projectiles pouvant aider à occire un énorme serpent qui vient d’avaler tout cru - on le voit d’ailleurs bien sur l’écran - un enfant…

Délire sans nul doute mais aussi partie de rire assurée lorsque l’une de ces dames, recherchant désespérément un pagne pour s’habiller, s’arrête devant les spectateurs portant un polo pour… les dévêtir manu militari et reconstituer avec ces oripeaux le pagne tant convoité ! La soirée sera ainsi toute entière constituée d’un enchaînement de saynètes rocambolesques du même acabit, génératrices d’un climat joyeux et bon enfant, se répercutant bien évidemment sur les spectateurs. Mais, sous ces aspects insouciants, voire délirants, il ne faut toutefois pas oublier que les peuplades dont sont issus les danseurs de la Moving into Dance Mophatong, compagnie fondée aux plus fortes années de l’Apartheid, malgré leur engagement, leur créativité, leur spontanéité et leur énergie, vivent très souvent dans la misère et ne disposent pour s’orner le visage et le corps que de matériaux tirés « de la grande armoire de Mère Nature ». C’est d’ailleurs au travers d’elle que ces artistes puisent l’imagination, l’humour et la fantaisie qu’ils sont heureux de faire partager à leur public, avec un bonheur non dissimulé...

J.M. Gourreau

 

Beauty remained for just a moment then returned gently to her starting position… /  Robyn Orlin, Créteil, Maison des Arts, 25 – 27 octobre 2012.

Robyn Orlin / Beauty remained for just a moment... / Créteil Maison des arts/ Octobre 2012

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau