Sébastien Laurent / Stéphane Fratti / Avis contraires & Mur mur / Places aux jeunes

Laurent s avis contraires 02 l etoile du nord 15 05 14Laurent s avis contraires 03 l etoile du nord 15 05 14Laurent s avis contraires 04 l etoile du nord 15 05 14

Avis contraires - Ph. J.M. Gourreau

Sébastien Laurent :

Stéphane Fratti :

Place aux jeunes

 

Jet Lag 5 est une manifestation programmée par Jean-François Munnier au Théâtre de l’Etoile du Nord dans le but de faire découvrir de jeunes artistes peu connus, leur donnant l’occasion d’expérimenter, de se produire dans de bonnes conditions sur scène et de se confronter à un public. C’est dans ce cadre qu’il nous a été donné la possibilité de découvrir Sébastien Laurent et Stéphane Fratti, deux jeunes chorégraphes au talent prometteur.

Avis contraires est la première chorégraphie de Sébastien Laurent, bien que l’on ait pu le rencontrer sur diverses scènes depuis une bonne vingtaine d’années comme interprète de diverses œuvres de Toméo Vergès, Christiane Blaise ou Nathalie Pernette entre autres. Au lever du rideau, deux personnes (un couple ?) se font face sans paraître se voir. Ils se lèvent, font les cent pas de cour à jardin et de jardin à cour, chacun perdu dans ses pensées. Leurs problèmes, incommensurables, aboutissent à une rupture irrémédiable après un corps à corps désespéré d’une violence extrême mais aussi d’une sensualité et d’une beauté indescriptible, tant sur le plan de l’expressivité que sur celui de sa construction. L’homme se retrouve seul, désemparé. Il va chercher refuge auprès d’un spectateur anonyme dans la salle, le convainc de le suivre sur scène pour filmer sa compagne qui revit son passé comme en rêve sur un écran. Une scène extrêmement touchante de par la relation de prudence et de douceur qui s’établit entre la compagne de cet homme désemparé qui reste caché dans l’ombre et ce spectateur avec son émouvante maladresse mais qui se veut rassurant et attentionné. Un moment empreint de sensualité et de désir, d’autant plus étonnant que ce cinéaste amateur « invité » n’y était nullement préparé.

Fratti s mur mur 05 l etoile du nord 15 05 14Fratti s mur mur 11 l etoile du nord 15 05 14Fratti s mur mur 12 l etoile du nord 15 05 14

Mur mur  - Ph. J.M. Gourreau

.

Stéphane Fratti quant à lui n’est pas non plus un inconnu dans le monde de la danse contemporaine. S’il a débuté par la danse classique, on le retrouve, de 1988 à 1993, chez Gigi Caciuleanu au Centre Chorégraphique de Rennes, période qui marquera durablement le jeune danseur. Caciuleanu, on s’en souvient, est un pince-sans-rire dont l’art est d’asséner entre autres, sous un air très sérieux, des vérités qui ne sont pas toujours bonnes à dire, de manière ironique ou profondément exagérée. C’est tout à fait ce que l’on retrouve dans Mur mur de Stéphane Fratti, une œuvre sur l’ambigüité et le basculement dans l’absurde, créée en 2013 mais qui a eu une gestation de quasiment 3 ans avant de voir le jour. Son but : dénoncer les manipulations de toutes sortes que nous infligent nos semblables et les problèmes ou avatars qui en découlent, sans jamais tomber dans le burlesque. C’est un des côtés les plus fragiles de l’homme qui est donc mis en avant, souvent avec humour et dérision mais, aussi, avec beaucoup d’humanité et de réalisme. Bien que sans issue, l’œuvre a pour effet de remettre à sa place l’homme dans la société, non sans évoquer certains tabous qui, aujourd’hui encore, causent la polémique. C’est courageux et fort bien dit !

J.M. Gourreau

Avis contraires / Sébastien Laurent, avec Stéfany Ganachaud & Mur mur / Stéphane Fratti, avec Alban Gérôme et Rémi Leblanc-Messager, Théâtre de l’Etoile du Nord, du 15 au 17 mai 2014.

Sébastien Laurent / Stéphane Fratti / Avis contraires & Mur mur / Etoile du Nord / Mai 2014

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau