Sylvère Lamotte / Les Sauvages / Une interrogation par rapport à l'autre

P1270536P1270554P1270547 1

Photos J.M. Gourreau

Sylvère Lamotte :

Une interrogation sur le rapport à l’Autre

 

C'est une chaleur, une humanité et un charisme étonnants qui animent les interprètes de la dernière création de Sylvère Lamotte, Les Sauvages, une œuvre pour cinq danseurs évoquant la construction et la déconstruction des relations sociales, une pièce au sein de laquelle les sentiments, exacerbés, sont mis à nu avec une force peu commune par une danse très physique, presque bestiale, en tous les cas particulièrement expressive. Tout comme dans Ruines, sa première création, ce jeune chorégraphe se révèle particulièrement attaché à évoquer et décrire les relations sociales dans leur complexité, questionnant l’individu par rapport au groupe. On y retrouve les principaux sentiments qui animent l’Homme en communauté, tendresse, amour et amitié, séduction et domination, espoir et angoisse, colère et haine, désir et vengeance, solitude et abandon… Tous résultent d’une observation minutieuse de la société, tous sont évoqués avec une authenticité et un réalisme saisissants par des artistes qui semblent les vivre et, grâce à leur jeu scénique, nous enjoignent à les partager. L'œuvre est de plus interprétée par des danseurs engagés, convaincus et convaincants, qui, dépassant les difficultés techniques dont la chorégraphie est truffée, parviennent à exprimer avec persuasion, par le truchement de la danse-contact, les sentiments dont elle est animée. Des questions existentielles et des interrogations sont bien sûr soulevées, telles celle de savoir comment l’individu se reconfigure au contact de l’autre ou, encore, celle d’identifier les qualités nécessaires pour intégrer physiquement un groupe, voire les défauts qui contraignent à en sortir. Toutes ne trouvent pas nécessairement de réponse mais elles sont posées avec une telle fougue, une telle expressivité et une telle énergie que l’on ne peut y rester indifférent.

P1270627P1270681 1P1270676

Formé à la danse contemporaine au Conservatoire de région de Rennes puis au Conservatoire national de danse de Paris, Sylvère Lamotte intègre le Centre chorégraphique d’Aix-en- Provence dirigé par Angelin Preljocaj par le biais du "Groupe Urbain d’Intervention Dansée". Parallèlement à cette activité, on le trouve comme interprète chez plusieurs chorégraphes d’obédiences très différentes, tels Paco Décina, Nasser Martin-Gousset, Sylvain Groud, David Drouard, François Veyrunes, Perrine Valli et Marcia Barcellos qu’il rejoint en 2011. En 2014, Sylvère Lamotte décide de fonder la compagnie « Lamento » pour explorer ses propres idées et pistes de travail. Il crée alors Ruines pour laquelle il reçoit le prix Beaumarchais de la SACD en 2016. Lui suivra Les Sauvages, pièce pour cinq danseurs, cinq amis devrais-je dire, qui, donc, aborde les rapports humains au sein desquels se forgent les normes sociales. Une œuvre puissante qui fait honneur à son auteur.

J.M. Gourreau

P1270558P1270557P1270666 copie

Les Sauvages / Sylvère Lamotte, M.P.A.A. St Germain, Paris, 18.12.17.

Pièce créée au Mans le 28.08.17. Ce spectacle sera redonnéle 28 janvier au THV de St Barthélemy d'Anjou, le 30 janvier à L'Espal au Mans, Le 5 avril à Mains d'oeuvres à Saint-Ouen et le 13 avril au Tremblay-en-France.

 

 

Sylvère Lamotte / Les Sauvages / M.P.A.A. St Germain / Décembre 2017

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau