Thomas Lebrun / Tel quel ! / Il faut de tout pour faire un monde

ThomasThomasThomas

Photos Frédéric Iovino

Thomas Lebrun:

Il faut de tout pour faire un monde

On est comme on est. De cette diversité nait le bonheur. Aussi doit-on savoir s'accepter tel que l'on est, sans chercher à devenir comme son idole. Tel est le message que nous délivre avec beaucoup de sagesse et d'humour Thomas Lebrun au travers de sa dernière création, Tel quel !, une œuvre à deux niveaux de lecture, l'une plus directe et imagée, particulièrement destinée aux enfants, et l'autre plus subtile, à leurs parents...

Ils sont quatre, avec leurs différences, l'une plutôt petite, l'autre plutôt grand... L'un arbore un bonnet bleu et des baskets de même couleur, le second en porte aussi mais de couleur rouge, tandis que les deux filles ont, quant à elles, préféré le rose et le jaune fluo. Que font-ils là ? Ils n'en savent rien. Et nous non plus ! C'est le hasard sans doute qui les a réunis sur ce plateau. Très vite cependant, une complicité s'établit entre eux, malgré leurs différences, tant sur le plan physique que sur celui de la personnalité que, d'ailleurs, l'on ne tarde pas rapidement à déceler. Un jeu plein de finesse et d'humour à la Laurel et Hardy s'instaure très vite, d'abord sur une marche militaire au son de laquelle ils semblent prendre leurs marques. Mais aller dans le même sens, suivre la même voie, ce n'est pas toujours drôle, encore moins valorisant. D'où la nécessité d'en sortir, de se désolidariser pour se défier, affirmer sa personnalité, parfois en exagérant un tantinet, pour mieux se faire comprendre. Cela fait en effet partie du jeu, du théâtre de la vie dans laquelle il faut bien trouver sa place. Et, dans ce cas,  les meilleures armes sont encore l'humour et la dérision. Il en ressort une pièce moraliste, truculente et grave tout à la fois, pleine de légèreté et de poésie, voire même, par moments, de tendresse, une œuvre au sein de laquelle on reconnait bien la sensibilité à fleur de peau du chorégraphe ainsi que sa griffe, ciselée au couteau avec une précision extrême. Un spectacle certes burlesque et d'un abord facile mais piquant et plein de sous-entendus, parfaitement mis en valeur par ses interprètes, qui se doit d'être dégusté avec attention, délicatesse et raffinement.

J.M. Gourreau

Tel quel ! / Thomas Lebrun, Théâtre National de Chaillot, du 24 janvier au 1er février 2014.

 

Thomas Lebrun / Tel quel ! / Théâtre National de Chaillot / Janvier 2014

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau