La Source

Christian Lacroix, La Source, Ballet de l’Opéra de Paris / Editions Actes Sud - CNCS

couv-la-sourceok.jpg

 

Christian Lacroix, La Source, Ballet de l’Opéra de Paris

 

Par Thierry Le Roy, Brigitte Lefèvre, Jean-Guillaume Bart, Martine Kahane, Clément Hervieu-Léger, Eric Ruf, Christian Lacroix et Delphine Pinasa, 192 pages, 120 illustrations en couleur et 8 et N et B, 22,2 x 28 cm, relié, . coédition Actes Sud - C.N.C.S, Juin 2012, 35€.

ISBN : 978-2-330-00994-6

Ouvrage publié à l’occasion de l’exposition « Christian Lacroix, La Source, Ballet de l’Opéra de Paris », présentée au Centre national du costume de scène et de la scénographie (CNCS) à Moulins, du 16 juin au 31 décembre 2012.

 

Comme le dit fort justement Thierry Le Roy, président du CNCS, dans sa préface, ce centre est décidément un « établissement original, inclassable, porté à étonner son public en le conduisant sur les multiples chemins de la création théâtrale ». Ce musée consacré aux costumes et décors de scène (voir l’ouvrage « L’envers du décor » qui vient d’être publié aux éditions Gourcuff-Gradenigo) organise régulièrement des expositions sur les arts du spectacle, tout spécialement ceux du théâtre et de la danse. Chacune des expositions qui y sont présentées donne lieu non pas à un simple catalogue mais à un véritable ouvrage qui, bien sûr, relate en détail tous les objets exposés ainsi que leur histoire mais il les replace aussi dans leurs contextes passé et présent, ce qui est le cas pour La Source, ballet du XIXè siècle « revisité » en octobre 2011 par Jean-Guillaume Bart à l’Opéra de Paris. L’originalité de cet ouvrage tient au fait qu’il montre « le ballet en train de se faire, dans toutes ses dimensions ». Chacun des protagonistes de l’œuvre évoque à sa manière le cheminement de cette re-création : Brigitte Lefèvre pour le montage du projet, Marine Kahane pour la truculente histoire du ballet à travers les siècles, Jean-Guillaume Bart pour sa chorégraphie, les sources d’inspiration et les recherches afférentes à celle-ci, Clément Hervieu-Léger pour sa dramaturgie et la transposition du livret originel de 1866, Eric Ruf pour les décors et la scénographie, Christian Lacroix pour l’élaboration des costumes pour chacun des interprètes et Delphine Pinasa pour leur réalisation (ainsi que celle des accessoires) dans les ateliers de couture du Palais Garnier. Tous, autant les uns que les autres, nous racontent de truculentes histoires qui rendent la lecture de ce livre passionnant. Un de ses autres attraits est sa splendide et remarquable illustration, révélant d'une part des images du passé que les ballétomanes n'ont encore jamais eu l'occasion de voir à ce jour parce que jamais sorties des cartons de la bibliothèque, d'autre part le travail fabuleux des "petites mains" des ateliers de couture, dont on n'aurait jamais soupçonné la minutie. Ce fabuleux ouvrage se termine bien évidemment par un rappel de l’argument de ce ballet remis au goût du jour.

J.M. G.