Olivier Dubois / Lesmémoires d'un seigneur / Théâtre de la ville / Février 2016

Olivier Dubois / Lesmémoires d'un seigneur / Une mise en scène grandiose

Dubois o les memoires d un seigneur 01 mpaa st germain paris 18 02 16Dubois o les memoires d un seigneur 03 mpaa st germain paris 18 02 16Dubois o 12 copie 1Olivier Dubois:

Une mise en scène grandiose

 

Des images d'une puissance évocatrice incommensurable. Assurément, Olivier Dubois, bien qu'avant tout chorégraphe, possède un sens aigu de la mise en scène. Mettre une trentaine de danseurs amateurs de tous âges, voire davantage dans certaines villes de province qui ont accueilli la pièce, sur la scène d'une petite salle de spectacle, les mobiliser de façon judicieuse et coordonnée de façon à démultiplier l'action et à en exacerber la portée, relève en effet de la gageure. C'est en réalité ce qui fait la force des Mémoires d'un seigneur, la dernière création du nouveau directeur du Centre chorégraphique Roubaix Nord-Pas-de-Calais. Une messe noire qui met en scène le danseur Sébastien Perrault et une floppée d'artistes en herbe, monstres chimériques symbolisant aussi bien les êtres animés que des éléments naturels inanimés torturant l'esprit d'un homme solitaire, lequel pourrait être un roi. "C'est l'histoire d'une immense solitude, d'un combat obscur et d'un homme triomphant" nous dit le chorégraphe. Un héros - à l'image de Caligula ou de Gengis Khan - tout d'abord au faîte de sa gloire et qui en jouit avec démesure avant de voir son étoile se ternir et de tomber dans la barbarie qui précipitera sa chute. La solitude de cet homme face à sa conscience au début de l'œuvre est impressionnante et questionne d'entrée de jeu le spectateur. Mais son attention va être bien vite détournée par les mouvements de masse des danseurs, tantôt meute déferlante ivre de vengeance, laquelle, renversant tout sur son passage, va semer la terreur, tantôt larves grouillantes rampant à même le sol, matées par un tyran barbare et sanguinaire. Une mise en scène saisissante en clair-obscur dont l'effet est renforcé par la partition grave et profonde de François Caffenne, un musicien de grand talent qui travaille déjà depuis plusieurs années avec Olivier Dubois:  on lui doit notamment la musique de Tragédie.

La chorégraphie de cette œuvre, créée  en juin dernier au Colisée de Roubaix dans le cadre de la manifestation Made in RBX, « Trois jours de danse pour et par tous »., bien que digne d'intérêt, est en permanence masquée par sa mise en scène, et l'émotion ressentie provient avant tout de la masse humaine en mouvement. Un parti-pris astucieux qui, cependant, ménage quelques très beaux passages chorégraphiques pour Sébastien Perrault. La pièce se terminera par la chute du héros, un chant du cygne poignant.

J.M. Gourreau

Dubois o les memoires d un seigneur 15 mpaa st germain paris 18 02 16Dubois o les memoires d un seigneur 11 mpaa st germain paris 18 02 16

 

 

 

Photos J.M. Gourreau

 

 

Les mémoires d'un seigneur / Olivier Dubois, MPAA St Germain, Paris, 18 et 19 février 2016.