Philippe Découflé / Contact / Théâtre de Chaillot / Janvier 2015

Philippe Decouflé / Contact / Epoustouflant

 .

Contact 01 laurent philippeContact 02 laurent philippeContact 05 laurent philippe

Photos Laurent Philippe

.

Philippe Decouflé :

Epoustouflant !

 

Est-ce une comédie musicale, de la danse, du cirque, de la magie, du bel canto, de la poésie, une revue, un conte de fée, une fantasmagorie loufoque ? Tout à la fois, sans doute ! En fait, un hommage aux métiers du spectacle avec la complicité de ses compagnons de toujours, des jeunes, des vieux, des petits, des grands, des gauches et même d'une danseuse enceinte sans doute d'au moins 6 mois qui, du reste, n'est pas en reste... Un spectacle total bourré de références et d’auto-citations qui évoque  l'épopée de la création d'une féérie signée Découflé, depuis l'idée originelle jusqu'au soir de la Première, qui montre l'endroit et l'envers du décor et dans laquelle on retrouve la jeunesse, l'humour, l'espièglerie, l'extravagance du facétieux créateur d'Octopus, d'Iris, de Triton et de Codex. Un univers onirique fascinant, plein d’une joie communicative, un milieu magique qui le travaille au corps et qu'il rêvait de mettre en scène depuis plusieurs années, un monde qui convoque le burlesque et l’absurde au travers de personnages-prétexte de contes populaires tels Faust et Marguerite, ou de célèbres comédiens, tel Valentin le Désossé, le mythique partenaire de La Goulue, immortalisé par Toulouse-Lautrec. Par conséquent, pas de scénario à proprement parler mais une suite de tableaux qui s'enchaînent si harmonieusement que l'on passe de l'un à l'autre sans même s'en rendre compte, lesquels se trouvent auréolés par une musique des plus originales signée à nouveau par deux comparses du chorégraphe, la phénoménale haute-contre Nosfel et le guitariste virtuose Pierre Le Bourgeois. Paradoxalement parent pauvre peut-être dans l'histoire, l'art de Terpsichore, noyé dans le flot des autres arts, du cirque en particulier, mais tellement auréolé de poésie agrémentée d'un brin de nostalgie que l'on s'en  rend à peine compte. Et puis qu'importe, puisque le contact est établi avec le public dès la première seconde, puisque l'on ne sait jamais où donner de la tête car la magie est partout, y compris dans le décor style années trente, au sein duquel le scénographe Jean Rabasse et le vidéaste Olivier Simola ont insufflé d'étonnantes trouvailles vidéo, effets d'optique du plus bel effet. Une foultitude d'images donc, de prouesses et de "découfleries" pleines de vie et d'humanité, judicieusement distillées tout au long des 1h40 que dure le spectacle et qui passent sans que l'on ait le temps de s'en apercevoir.

J.M. Gourreau

Contact 04 laurent philippeContact 03 laurent philippeContact 06 laurent philippe

.

.

.

.

.

.

Contact / Philippe Découflé, Théâtre National de Chaillot, du 9 janvier au 6 février 2015.