Dwight Rhoden / The Great Gatsby / Dans la plus pure tradition de la comédie musicale

The great gatsby denis matvienkoThe great gatsbyThe great gatsby7

 

 

Dwight Rhoden et Complexions Contemporary Ballet :

Dans la plus pure tradition de la comédie musicale

 

Adapté pour le ballet par le chorégraphe et metteur en scène Dwight Rhoden, The Great Gatsby, troisième roman du célèbre écrivain américain Francis Scott Fitzgerald (1896-1940), est avant tout un chef d’œuvre de la littérature américaine du début du 20ème siècle.  Pourtant, sa première publication en 1925 aux États-Unis ne rencontra qu’un succès mitigé. Cet ouvrage fut traduit en français dès 1926 sous le titre de Gatsby le Magnifique mais il ne connut guère plus de retentissement. L'histoire se déroule à New-York dans les années 1920. Elle est souvent décrite comme le reflet des années folles dans la littérature américaine. Le roman, une intrigue d’amour fatale, ne trouvera cependant audience, tant outre Atlantique qu’en Europe, qu'autour des années 50, soit 10 ans après la mort de son auteur. Aujourd’hui, ce travail est devenu un best-seller couramment étudié dans les lycées et les universités du monde entier. Rien qu’en France, il n’en a pas moins été traduit à huit reprises entre 1925 et 2013… Il a également fait l’objet de cinq adaptations cinématographiques, la première en 1926 par Herbert Brenon avec Warner Baxter dans le rôle de Gatsby, et la dernière en 2013 par Baz Luhrmann, avec Leonardo DiCaprio dans le rôle titre. C'est sans doute grâce à cet acteur que le roman a acquis ses dernières lettres de noblesse. Le héros de l'œuvre fait aussi l’objet de citations dans une dizaine d’ouvrages d’auteurs célèbres, tels Haruki Murakami, John Irving, John Ross, John Green ou Ernest Hemingway, pour ne citer que les plus connus.  Il est également le sujet d’un ballet éponyme créé à Leeds en 2013 par David Nixon, directeur du Northern Ballet australien, sur une musique de Sir Richard Rodney Bennett.

Great gasby 04The great gatsby 3

 

 

 

 

 

C’est cette pièce d’anthologie qui a séduit le chorégraphe américain Dwight Rhoden, très célèbre dans son pays mais encore peu connu en France, bien qu’il y soit déjà venu à deux reprises, au festival de danse d’Ile de France à Paris et à la Maison de la Danse de Lyon en 1999, dans le cadre de la 6ème biennale internationale de danse. Dwight Rhoden a été l’un des danseurs principaux des Ballets Jazz de Montréal et de l’Alvin Ailey American Dance Theater avant de fonder, en 1994 avec le légendaire Desmond Richardson, le "Complexions Contemporary Ballet" pour lequel il a créé plus de 80 œuvres…

Le sujet du ballet Great Gatsby, réalisation ukrainienne, lui a été suggéré par le producteur russe Alexandr Polevie qui cherchait à mettre en vedette le danseur Denis Matvienko, soliste au théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg depuis 2013, en outre régulièrement invité au Théâtre Bolchoï de Moscou depuis 2005, à la Scala de Milan depuis 2007 et à l'Opéra de Paris depuis 2007... Bien que ce ballet mis en musique par le compositeur russe Konstantin Meladze se rapproche en fait davantage de la comédie musicale que du ballet classique - tout en faisant appel à la danse jazz, à la danse contemporaine, au ballet de caractère et au cirque - il s'avère en fait un véritable écrin pour ce prestigieux danseur qui, bien que féru de classicisme (chorégraphiquement parlant), a su parfaitement s'adapter, à l’image d’un Baryshnikov, à tous les styles qui lui ont été proposés. Il faut dire que, sur ce plan, les spectateurs ont véritablement été comblés, les autres solistes n'étant pas en reste. A ce titre d'ailleurs, il faut noter la perfection des ensembles, apanage des plus grandes compagnies. La troupe est en effet composée de prestigieux artistes de toutes disciplines et de tous horizons, et chacun d'eux s'est révélé parfait dans son rôle, malgré l'exigüité de la scène qui ne leur permettait pas de donner toute la mesure de leur talent. La chorégraphie quant à elle témoigne de la grande maestria de son auteur : inventive, nerveuse, riche et variée, malgré quelques répétitions. Toutefois, si les difficultés techniques dont elle était truffée avaient le mérite de mettre en valeur l'excellence et la prodigieuse maîtrise des interprètes, cela se faisait parfois au détriment de leur expressivité... The Great Gatsby s'avère malgré tout un spectacle d'un grand intérêt, malheureusement pas tout à fait prêt lors de la Première, le public n'ayant pu bénéficier de toutes les informations nécessaires, en particulier du nom et des renseignements relatifs aux interprètes, le programme n'ayant pu être livré à temps...

J.M. Gourreau

The Great Gatsby / Dwight Rhoden et le "Complexions Contemporary Ballet", Théâtre des Folies Bergère, Paris, du 16 au 18 octobre 2017.

 

Dwight Rhoden / The Great Gatsby / Folies Bergère / Octobre 2017

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau